Réflexion sur un lendemain de fête : Adolescent buveur devient alcoolique invétéré à l’âge adulte.

Jour ou lendemain de fête au Sénégal, moment propice d’initier des rencontres nocturnes. C’est le cas de ces adolescents qui se bousculent devant la porte d’une maison dont le propriétaire a bien voulu leur prêter pour satisfaire leur hystérie collective. « Soirée », « colsse », « coladéra », des appellations phonétiquement distinctes, mais qui ont la même finalité: l’envie de se défouler, de faire la fête.
Devant la porte comme à l’intérieur de la maison, le désordre est décrété. Inévitablement, le brouhaha s’y échappe allant jusqu’à infecter le calme des maisons environnantes. Mais comment faire devant le coupable qui lâche timidement: « laissez-les faire. Ce ne sont que des enfants ».
Le tapage nocturne persiste et devient plus qu’insupportable, la musique presqu’à fond. Elle est même audible à 50 mètres d’ici.
Durant 3 tours d’horloge, les jeunes fêtards dégainent sur du Cabo Love, du Rnb, du Niger, du Mbalax, toutes leurs compétences non-certifiées en danse.
Tout le monde s’y met. Tout le monde cherche la petite pour la coller. Hormis quelques uns qui sont très occupés dans des discussions et des embrassades amoureuses.
Malheureusement, dans ces rencontres nocturnes où se mélangent population masculine et gent féminine, la liberté et l’insouciance orientent souvent les actions.
Pour elles, c’est l’occasion de découvrir l’interdit avec la complicité de leurs parents. Ces derniers sont absents des lieux pour activer les filtres d’autant plus qu’ils minimisent l’impact de ces rencontres nocturnes sur leur progéniture.
Loin d’avoir comme seule finalité le défoulement, les rencontres nocturnes précipitent certains adolescents dans l’adoption et la reproduction de comportements antisociaux. Ils se dirigent alors progressivement vers l’alcoolisme, le tabagisme, la fornication, l’insolence du paraitre vestimentaire, la grossièreté verbale, …
Ne soyons pas surpris, lorsqu’en 2017, un adolescent a à son actif plus d’une dizaine de relations amoureuses. Ce qui est loin d’être le cas, 20 ans en arrière.
Amédine FAYE : actuprime.com

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,427SuiveursSuivre
19,900AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :