Le Real Madrid rejoint l’Atlético en finale de Ligue des champions, en éliminant Manchester City

Le Real Madrid a validé son billet pour la finale de Ligue des champions ce mercredi, en dominant sur sa pelouse Manchester City en demi-finale retour (1-0, 0-0 à l’aller). Le club merengue retrouvera le 28 mai à Milan son voisin, l’Atlético de Madrid, pour le remake de la finale de Lisbonne, en 2014.

Le match : 1-0

Après sa performance décevante à l’aller à Manchester (0-0), le Real Madrid a pris les choses en main au retour ce mercredi, à Bernabeu, en demi-finale retour de la Ligue des champions. Avec une fluidité offensive retrouvée, les Madrilènes ont fait craquer Manchester City (1-0), pour s’offrir le droit de disputer une 14e finale de Ligue des champions. Le 28 mai prochain à Milan, les hommes de Zinédine Zidane retrouveront leur voisin, l’Atlético de Madrid, qu’ils avaient battu en 2014 (4-1 a.p.), lors de la conquête de la Decima.

Le Real n’a que rarement laissé la place au doute. Les Merengue ont rapidement mis la pression dans le camp mancunien, malgré la volonté de presser haut des Anglais. La sortie rapide sur blessure de Kompany (voir par ailleurs) a encore augmenté leur mainmise sur le match, et Fernando, buteur contre son camp sur un tir puissant de Bale (20e), a validé la bonne entame madrilène. Pepe finalement hors-jeu (36e) ou Bale stoppé par Hart (43e) auraient pu faire le break avant la pause. Au lieu de cela, City a manqué de revenir dans le match, quand Fernandinho, lancé par De Bruyne, a trouvé le poteau de Navas (44e).

Supérieur techniquement et efficace dans son pressing, le Real a maintenu sa domination tout au long de la partie, face à des Citizens sans inspiration, à l’instar d’un Yaya Touré absent des débats et sorti à l’heure de jeu (61e). Les Madrilènes ont tenté de se mettre à l’abri du but égalisateur de City, et Ronaldo par trois fois (46e, 55e, 59e) a manqué de libérer Bernabeu. Mais au fil des minutes, la crispation a affaibli le Real. De Bruyne sur coup-franc (84e) et Agüero, d’une lourde frappe (88e), ont failli plonger les joueurs de Zidane en plein cauchemar. L’entraîneur français, debout durant la majeure partie de la rencontre, pouvait finalement laisser apparaître un sourire. Quatre mois après sa nomination, il va vivre sa première finale de Ligue des champions dans son nouveau costume, après l’avoir gagnée en 2002 sur le terrain.

L’homme : Gareth Bale décisif

Sans Cristiano Ronaldo ni Benzema, ces derniers temps, le Gallois avait pris les rênes du Real Madrid. Si le Portugais est revenu ce mercredi, le Gallois ne les a pas lâchées. Percutant côté droit, il a obtenu l’ouverture du score. Trouvé en profondeur par Carvajal, le numéro 11 madrilène, parti à la limite du hors-jeu, a trompé Hart d’une frappe tendue dans un angle fermé, déviée par un tacle de Fernando (20e). Le but a finalement été accordé au milieu mancunien contre son camp par l’UEFA, mais Bale a continué à menacer la cage de Joe Hart. Le gardien anglais a repoussé d’une belle détente sa frappe vicieuse des 20 mètres (43e). Son offrande pour Modric (52e) aurait débouché sur un but sans une excellente sortie du gardien anglais. Le Gallois a ensuite trouvé la barre de la tête, sur un corner de Kroos (64e), avant de faire parler sa technique en fin de match, au moment où le Real devait tenir le ballon, pour éviter la désillusion.

Le fait : Sans Kompany, City doute

Revenu d’une blessure au mollet le 19 avril dernier, Vincent Kompany commençait à retrouver du rythme, et apportait de la sérénité dans la défense de City. Précieux au match aller contre Madrid, le Belge a (trop) rapidement abandonné ses partenaires ce mercredi, au retour. Le capitaine des Citizens est sorti dès la 9e minute, touché musculairement à une cuisse sur une action anodine, laissant sa place au Français Eliaquim Mangala. Cette défection a accéléré les ennuis de City, qui a immédiatement reculé. Sous pression, les Anglais ont vite craqué sur le but de Bale. A 40 jours du premier match de la Belgique à l’Euro face à l’Italie à Lyon, Vincent Kompany a rechuté au plus mauvais moment, et va devoir digérer sa 5e blessure cette saison.
lequipe.fr

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,695SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :