Valoriser et vendre les produits « Made in Sénégal » par la qualité de l’emballage

Les hommes d’affaires sénégalais doivent davantage investir sur la qualité de l’emballage pour mieux valoriser

les produits ’’made in Sénégal’’, soutient le directeur technique du Salon de l’emballage et de l’alimentation, dont la troisième édition s’est ouverte jeudi à Diamniadio.

L’emballage est devenu « un critère de compétitivité au niveau international », a souligné Maguèye Seck, au premier jour de cette rencontre dont l’ambition est d’amener les professionnels de l’emballage, étrangers comme sénégalais, à nouer des partenariats avec les unités de production en quête d’emballage de qualité.

« Nos produits ont un problème d’emballage », or « pour promouvoir le modèle +made in Sénégal+, il faut forcément un emballage de qualité parce qu’au niveau international, la compétition se fait non seulement au niveau de la qualité du produit mais également sur l’emballage », a indiqué M. Seck.

Il préconise de « régler cette question fondamentale de l’emballage qui reste l’un des problèmes des industriels sénégalais qui font de bons produits mais qui n’offrent pas toujours le meilleur emballage ».

Il y a certes des entreprises de ce créneau au Sénégal et qui se déploient également dans la sous-région, « mais ils ne sont pas nombreux et le secteur n’attire pas encore les nationaux », constate Maguèye Seck.

« Il n’y a pas beaucoup d’entreprises spécialisées dans l’emballage, et nous avons besoin de la technologie qui vient d’ailleurs pour essayer de les mettre en relation avec les hommes d’affaires sénégalais, les industriels pour voir les opportunités de partenariats et d’investissements dans l’industrie de l’emballage », a-t-il dit, en parlant de l’importance du Salon de l’emballage et de l’alimentation.

Des spécialistes de l’emballage venus de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie participent à cette rencontre, pour exposer leurs produits, expliquer le processus de fabrication et nouer éventuellement des partenariats avec des entreprises sénégalaises pouvant avoir besoin de leurs prestations ou de transfert de technologie.

« Cette troisième édition du Salon de l’emballage et de l’alimentation est un partenariat entre des hommes d’affaires sénégalais et des hommes d’affaires turcs avec la participation (d’industriels) indiens, de Marocains, du Pakistan et du Liban, des spécialistes dans le domaine de l’emballage », a précisé le coordonnateur du Salon, Modibo Diop.

La tenue de cette rencontre devrait « permettre aux entreprises actives surtout dans le domaine de l’agroalimentaire et du cosmétique de rencontrer les spécialistes de l’emballage, de nouer des partenariats sans sortir du pays », a-t-il dit.

Les industriels sénégalais doivent venir visiter le Salon, échanger avec les professionnels, saisir les opportunités d’affaires, a-t-il lancé.

Sur la participation des entreprises sénégalaises, jugée jusque-là ’’timide’’, le coordonnateur du Salon de l’emballage et de l’alimentation note qu’une participation à ce genre de manifestation « a un coût et ce n’est pas toujours évident pour certaines unités de production, mais elles commencent à venir et pour la dernière édition, le Salon a reçu près de 4500 visiteurs en trois jours dont la plupart sont des professionnels ».

Venu présider l’ouverture officielle de la rencontre, le ministre du Commerce et des Petites moyennes entreprises a invité les responsables d’unités de production à visiter le Salon « pour « saisir les opportunités de partenariat et voir si les propositions faites sont en adéquation leurs besoins en emballage ».

« J’ai eu à voir certaines machines qui pourraient être adaptées à certaines de nos entreprises, et on pourrait essayer d’inciter les entreprises à venir visiter le Salon et à entrer en relation avec les entreprises qui proposent ces types de machines. Cela pourrait réduire leurs coûts pour l’emballage », a dit Aminata Assome Diatta, après avoir fait un rapide tour des exposants.

Le Salon de l’emballage et de l’alimentation se poursuit jusqu’à samedi au centre des expositions du Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamnaidio.
ADL/BK/ASG
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,321SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :