Prise d’otages à Bamako : Le GIGN français s’envole pour le Mali

terrorisme au Mali
Troupes maliennes aux abords de l'hôtel Radisson

Des tirs d’armes automatiques pouvaient être entendus de l’extérieur de l’hôtel qui compte 190 chambres…

Une prise d’otage est en cours à l’hôtel Radisson de Bamako, où séjournent beaucoup d’étrangers
Entre deux et une dizaines d’assaillants retiennent au moins une grosse centaine d’otage: certains ont été libérés, d’autres, tels un équipage d’Air France, ont été exfiltrés
Des hommes du GIGN français ont été envoyés en renfort
Une fusillade était en cours vendredi matin à l’hôtel Radisson de Bamako, au centre de la capitale du MalI. 170 otages seraient retenus par deux assaillants.

Le président François Hollande a demandé vendredi aux Français se trouvant dans des pays « sensibles » de prendre « leurs précautions », et à ceux étant au Mali de contacter l’ambassade « pour être protégés ». « Je demande à nos ressortissants dans des pays sensibles de prendre leurs précautions », a déclaré le chef de l’Etat en marge d’une réunion sur la COP21. Il a aussi demandé à ceux se trouvant au Mali de contacter l’ambassade de France à Bamako.

Les forces spéciales ont lancé l’assaut, les premiers otages libérés, environ 80», a indiqué l’ORTM sur un bandeau défilant. «Nos forces spéciales ont libéré une trentaine d’otages et d’autres ont pu s’échapper tout seuls», a déclaré de son côté à l’AFP le ministre de la Sécurité », le colonel Salif Traoré, sans autre précision.

AirFrance confirme que ses 12 membres d’équipage à Bamako ont été exfiltrés et sont en sécurité.
20minutes.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.