Pollution urbaine-Pape Amadou Diack : « L’air est le premier aliment de l’homme »

Le Directeur général de la santé, Papa Amadou Diack a souligné, jeudi, que l’air constitue le premier aliment de l’homme qui respire en moyenne journalière 15m3, faisant environ 20 kg d’air. « Il est évident qu’il est indispensable de respirer un air de qualité pour garantir une vie saine », a-t-il dit en ouvrant les travaux de lancement et d’appropriation du projet ChairePol sur la pollution urbaine de l’air et les maladies respiratoires non transmissibles. Le DG de la Santé, M. Diack a magnifié la coopération scientifique sous-régionale, puisque le même projet existe au Burkina Faso, au Bénin et en Côte d’Ivoire. Selon lui, l’objectif de cette Chaire financée par le Centre de recherche pour le développement international (CRDI) est de contribuer au développement du domaine de l’écosanté en Afrique de l’Ouest.

Papa Amadou Diack dans les colonnes du journal « Libération », a signifié que le but de cette initiative est de traduire les données scientifiques sur la pollution de l’air en politiques susceptibles d’apporter des améliorations susceptible d’apporter des améliorations et de sauver des vies. Se référant à une analyse de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), il a fait comprendre que l’exposition à la pollution de l’air a été responsable de décès prématuré de près de 7 millions de personnes en 2012.
Ibrahima Mansaly / pressafrik.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.