Transport : Les permis de conduire numérisés sont maintenant produits à Kaffrine

Les permis de conduire numérisés à Kaffrine

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Omar Youm, a présidé, samedi à Kaffrine (centre)

, la cérémonie marquant le démarrage officiel de la production des permis de conduire numérisés, a constaté l’APS.

’’Le projet Capp Karangé est un important projet du chef de l’Etat qui consiste à moderniser les systèmes de transport surtout le système de transport routier particulièrement les titres de transport en l’occurrence le permis, la carte grise, les plaque d’immatriculation, les licences et agréments autour des utilisations des transports et de conduite’’, a dit le ministre lors de la cérémonie.

Le gouverneur de la région de Kaffrine, Jean Baptiste Coly, les préfets des quatre départements du Ndoucoumane, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mayacine Camara, des chefs de services, des élus locaux et des acteurs du transport ont assisté à l’évènement.

’’Nous allons engager toutes les opérations nécessaires pour que le permis au Sénégal soit un permis fiable, délivré sur la base d’un processus fiable, sécurisé et permettant de réduire au maximum les interventions intempestives et indues sur la gouvernance du permis et aussi permettre d’avoir des permis de conduire sécurisés’’, a-t-il promis.

’’Nous avons commencé par le renouvellement des permis de conduire. Nous allons accélérer par les nouveaux permis et nous allons aussi mettre un dispositif pour commencer le renouvellement des cartes grises numérisées et aussi des plaques d’immatriculation’’, a fait savoir Omar Youm.

Pour lui, cette réforme ne vise pas à réprimer la communauté des transporteurs au contraire elle mise en place pour les protéger et les sécuriser, a t-il souligné.

’’Cette réforme est une réforme révolutionnaire permettant de moderniser les titres de transports’’, a expliqué le ministre des Transports.

Dans un an ou deux ans, a assuré M. Youm, le permis de conduire ne sera pas falsifiable au Sénégal. ’’Nous allons lutter contre les fraudes sur les permis de conduire et nous allons aussi constituer une base de données qui vont nous permettre d’avoir des statistiques fiables en matière de transport routier’’, a-t-il encore déclaré.

Omar Youm a ainsi appelé à la mobilisation de tous les acteurs pour dit –il ’’pouvoir, avant le terme de cette concession de dix ans, avoir le maximum d’enrôlement sur les permis de conduire, les cartes grise et les plaques d’immatriculation’’.

’’Le secteur des transports représente plus ou moins 10% du produit intérieur brut. Il est un secteur important. Le transport est au cœur de toutes les mobilités professionnelles et sociales’’, a fait valoir le ministre invitant les chauffeurs à revoir leurs comportements et à professionnaliser le secteur.

’’Nous allons donc nous engager en tant qu’acteur de ce secteur pour professionnaliser, moderniser et accélérer le processus de modernisation de ce secteur’’, a encore soutenu Omar Youm, annonçant l’organisation d’un atelier national, à Dakar, le 15 juin prochain sur le secteur du transport.

Cet atelier a-t-il informé va regrouper des acteurs du transport, le ministère, des acteurs de la santé, de la police de la gendarmerie, et de l’administration territoriale.

Le ministre a, auparavant, procédé à la pose de la première pierre des travaux de construction du bureau régional des transports terrestres de Kaffrine.

Il a également visité les chantiers de la route Nganda –Kaffrine, le parking des gros porteurs et procédé à l’opération coup de poing de contrôle de la brigade mixte à la sécurité routière.

MNF/OID / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.