Tambacounda : l’Unesco entend revaloriser le patrimoine culturel immatériel de la région.

Le patrimoine culturel immatériel de Tambacounda répertorié
Abdourahmane Diallo, Directeur du Centre culturel régional de Tambacounda

A l’instar des autres régions du pays, Tambacounda a présenté une liste des éléments de son patrimoine culturel immatériel. L’activité, sous forme d’un atelier de partage, a eu lieu au centre culturel de la région en présence de personnes ressources en matière de culture et du directeur dudit centre, M. Abdourahmane Diallo.

« L’objet de la rencontre était de valider une liste des éléments du patrimoine culturel immatériel de la région. Nous avons convoqué des personnes ressources pour quand même faire l’arbitrage sur cette liste-là, avant de l’approuver. C’est une liste pré-inventaire sur laquelle nous avons commencé à travailler depuis 2013. En 2017, l’UNESCO, avec la Direction du patrimoine culturel immatériel (DPCI), viendra effectuer l’étude proprement-dite sur tous ces produits retenus », explique M. Abdourahmane Diallo.

Poursuivant, M. Diallo a soutenu que « l’idée visée par l’Unesco et le ministère de la culture, à travers ce projet, est d’aider les autres communautés à ressortir ce qu’elles ont comme patrimoine immatériel ».

En tout, 26 éléments du patrimoine culturel immatériel des quatre départements de la région ont été retenus au sortir de cet atelier de partage. Après étude, l’Unesco ciblera des produits qu’elle classera au niveau mondial, d’après le Directeur du centre culturel.

Les éléments de ce patrimoine sont, entre autres, les danses, les rites, les instruments de musique, les instruments traditionnels. Sans oublier le Mamacounda et ses rites, le Niani et son histoire, informe M. Diallo.
Amédine Faye : actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.