Kédougou : Construction du barrage de Sambangalou, l’OMVG rassure les populations

Le village de Ségou, dans la commune de Dindéfélo a été la destination des missionnaires de l’OMVG

le mardi 3 septembre 2019, pour échanger avec la population sur la question de l’indemnisation des personnes impactées par la ligne du barrage de sambangalou. Accompagnés de l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives et du préfet de Kédougou mais aussi des journalistes, les représentants de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG), ont tenu à expliquer les tenants et les aboutissants de l’indemnisation des impactées par le projet.

Du coup, la chargée de communication et spécialiste en documentation à l’OMVG Mme Dior Mbacké Dia a indiqué que l’axe de la ligne du barrage de sambangalou dont les travaux vont bientôt commencer a impacté 26 personnes dans la région dont 15 à Ségou. Selon elle, 19 de ces 26 personnes impactées ont été déjà indemnisées avec une enveloppe de 6.691.920 f CFA.

C’est ainsi que le chargé de communication du comité local de coordination et de suivi du projet énergie de l’OMVG à Kédougou Pape Matar Thiobane a précisé aux autorités et journalistes que l’indemnisation n’était pas imposée aux impactées, mais dans un commun accord. Et que la situation des 7 personnes restantes parmi les 26 sera gérée par ledit comité a ajouté Mme Dia avant d’affirmer que pour le cas des omis il y a un mécanisme de gestion des plaintes.

Outre la question de l’indemnisation, la population a aussi évoqué d’autres préoccupations telles que l’état de la route Kédougou-Dindéfélo, l’électrification rurale et l’appui des femmes dans leurs activités génératrices de revenus entre autres. Mais, le Maire de Dindéfélo Kikala Diallo a rassuré la population que l’Etat du Sénégal va construire le tronçon dans un futur proche. Abondant dans le même sens Mme Dia a tout au plus fait savoir que la mission du projet c’est de développer la localité de Dindéfélo en énergie, agriculture…

Et poursuivant son explication, elle a fait comprendre que pour l’électrification rurale, le financement du projet est déjà disponible avec l’appui de la banque mondiale et de la BAD. Ce projet va alimenter tous les villages se trouvant sur un rayon de 100 km a-t-elle laissé entendre.

Intervenant dans le même sens, l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives Jean Paul Mary Faye a exhorté les responsables du projet Sambangalou a mieux prendre en compte les préoccupations des populations impactées par le projet avant de leur avouer toute leur disponibilité à les accompagner.

La deuxième étape de la visite de la mission a été le poste de la ligne de transport d’énergie ou d’interconnexion de Bandafassi avec une puissance de 225/33 KV où le maître d’œuvre de l’entreprise AECOM, Nacer Chekkouri a fait savoir que le poste est l’intermédiaire entre le barrage de Sambangalou et la Guinée Conakry mais aussi avec les régions bénéficiaires du Sénégal comme Tambacounda, Kaffrine et Kaolack.

Pour la réalisation de ce poste d’interconnexion, 33 fils de Kédougou seront employés a indiqué le responsable de AECOM qui envisage de terminer les travaux du poste d’ici les mois de mars-avril 2020.
En définitive, le barrage de Sambangalou puissant de 128 MW a pour objectifs de fournir aux Pays-Membres (Sénégal, Guinée Conakry, Guinée Bissau et Gambie), une énergie propre, renouvelable et à bas coût afin d’améliorer le bien être des populations locales.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.