Kédougou : Le ministre Omar Youm satisfait des chantiers des tronçons Dialacoto-Kédougou et Kédougou-Salémata

Le ministre des infrastructures terrestres et du désenclavement Omar Youm s’est rendu le vendredi 23 Août 2019 à

Tambacounda et à Kédougou pour une visite de chantiers des tronçons Dialacoto- Kédougou et Kédougou-Salémata.
Pour le tronçon Dialacoto-Kédougou, le ministre a fait savoir que les travaux avancent d’un pas important tout en annonçant la fin des travaux pour le 20 juin 2020.

« Nous avons quitté Tambacounda ce matin pour faire Tambacounda-Kédougou, nous avons constaté avec beaucoup de plaisir les améliorations qui sont faites sur cet axe stratégique pour le pays en terme d’infrastructures routières. C’est le lieu de magnifier la vision du chef de l’Etat consistant à doter le Sénégal d’infrastructures routières de qualité répondant aux standards internationaux. Nous avons constaté sur un tracé de 230 km que l’état de la route est un état magnifique » a indiqué le ministre Me Omar Youm.

En outre, le ministre a apprécié la construction du tronçon Kédougou-Salémata qui va faciliter l’inclusion sociale. Le ministre a encore salué la volonté du chef de l’Etat qui fait un effort considérable dans l’amélioration des voies routières parlant du trajet Dakar-Kédougou, qui est un tapis routier goudronné améliorant le bien être des populations a-t-il laissé entendre. Il n’a pas aussi manqué de dire toute la perspicacité de la construction de la route de Salémata qui va permettre de désenclaver une très bonne partie de cette région et participer à son développement économique.

Interrogé sur la voie de contournement à Kédougou, Omar Youm a fait confiance aux forces de sécurité qui ont un rôle de veiller sur le transport et que les transporteurs de produits toxiques se prémunissent de toute la sécurité qu’il faut en couvrant de bâches tous les chargements en traversant la ville. Sur l’axe Dialacoto-Kédougou le ministre a tout au plus constaté un renforcement du tapis routier pour pouvoir supporter toutes les charges.

Qui plus est le ministre est revenu sur la voie ferrée Dakar-Bamako, il a fait comprendre que l’Etat est en pourparler avec la banque mondiale, le dossier est en avance et d’ici 2020 la banque nous en édifiera. Quant au montant, dit le ministre le coût est élevé d’environ 600 milliards de francs pour que cela puisse diminuer le transport routier avec les gros porteurs et dans la même lancée il a été interpellé sur le transport urbain avec Sénégal-DEM DIKK, là aussi il a rassuré que des réflexions sont en train d’être faites pour desservir tout le pays d’ailleurs ce qui est un enjeu pour le chef de l’Etat a avoué le ministre.
CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.