La nouvelle grille tarifaire de la SENELEC approuvée par la CRSE

La Commission de régulation du secteur de l’énergie (CRSE) a approuvé la nouvelle grille tarifaire applicable

par la Senelec (Société nationale de l’électricité), a t-on appris, lundi, à Dakar, de son président, Ibrahima Amadou Sarr.

‘’Au total, la commission, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur et des stipulations de contrat de concession, par décision numéro 2022-54 du 30 décembre 2022, a approuvé la nouvelle grille tarifaire applicable par Senelec’’, a-t-il déclaré.

Intervenant lors d’un point de presse, le président de la CRSE a souligné que l’ajustement tarifaire permet d’atteindre l’objectif de réduction d’environ 100 milliards de francs CFA de la compensation au titre de l’année 2023, conformément aux objectifs du Gouvernement.

Selon lui, cette grille telle que soumise préserve la première tranche des usagers domestiques petite puissance qui, au nombre de 1.199.146 abonnés, représente 48% de la clientèle totale de Senelec.

“Cette grille consacre également plus d’égalité et d’équité entre les clients de même catégorie”, a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le ministère du Pétrole et des Energies, avait notifié à la CRSE, la décision du gouvernement de procéder à un ajustement des tarifs à compter du 1er janvier 2023, en préservant la première tranche des clients usage domestique petite puissance alimentés en basse tension.

« Dans ce cadre, Senelec a transmis à la Commission, pour approbation, un projet de grille tarifaire applicable à compter du 1er janvier 2023 ainsi qu’une note consacrant une hausse moyenne de 16,62% pour la basse tension, de 19,45% pour la moyenne tension et de 16,91% pour la haute tension’’, a-t-il expliqué.

Il a noté que la commission, dans le cadre de l’approbation, s’est assurée qu’avec l’ajustement des tarifs, les recettes de Senelec n’excédant pas son revenu maximum autorisé et permettent l’atteinte des objectifs de réduction de la compensation.

Ainsi, après examen, Ia commission ‘’note qu’en 2022, pour un revenu maximum autorisé aux conditions économiques du 1er octobre 2022 de 746,737 milliards de FCFA, les recettes de Senelec, au titre des ventes d’énergies électriques de l’application de la nouvelle grille tarifaire, s’établissent à 396,286 milliards de francs CFA pour l’année 2023”, a-t-il fait savoir.

D’après le président de la CRSE, pour un revenu maximum autorisé estimé à 871.210 milliards de francs CFA par la commission, les recettes de Senelec issues des ventes d’énergie électrique avec l’application de la nouvelle grille tarifaire s’établissent à 696.386 milliards de FCFA.

Il ressort des résultats obtenus, a-t-il poursuivi, que dans tous les cas de figure, la nouvelle grille tarifaire soumise par Senelec n’engendre pas un niveau de recettes supérieur au revenu maximum autorisé en 2022 et 2023.

AMN/ASB/OID
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,695SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :