Mme Mwila Chansa, capitaine de l’armé zambienne, adopte un bébé de Centrafrique où elle était casque bleu de l’ONU

Le capitaine de l’armée zambienne Mwila Chansa a parlé de son combat pour adopter un bébé qu’elle a rencontré

pour la première fois alors qu’elle était déployée en tant que soldat de la paix des Nations unies en République centrafricaine.
La mère de la petite fille était enceinte de jumeaux, mais a développé une complication et est décédée après avoir donné naissance au premier bébé en novembre 2020. Le deuxième enfant est mort avant sa naissance.

Le capitaine Chansa s’est rendue à Birao, près de la frontière avec le Soudan et le Tchad, en mars 2021, lorsqu’elle a entendu l’histoire du bébé – qui était alors sous la garde d’une infirmière dans le camp zambien.Elle prend la décision de l’adopter, mais la bureaucratie se transforme en un processus long et laborieux pour naviguer dans la loi islamique du pays. »Je suis allée sur Google, en essayant de chercher comment adopter un enfant de RCA. Toutes les informations portaient sur l’USAid et sur la facilité avec laquelle les Américains peuvent adopter des enfants. Mais il n’y avait rien concernant l’adoption d’un enfant par un Zambien », explique-t-elle à la BBC.

Le capitaine Mwila Chansa allaitant Thabo, sa fille adoptive d’origine centrafricaine
Le capitaine affirme que sa « conviction profonde » l’a amenée à « se battre bec et ongles » pour « engager les pouvoirs en place jusqu’à ce que le bébé soit là [Lusaka, la capitale de la Zambie] ». »Cela me rappelle tellement l’histoire du Moïse biblique », dit-elle. »Adopter un enfant, c’est comme tomber amoureux. Vous voyez tant d’hommes ou tant de femmes, mais vous n’en choisissez qu’un. »Le président zambien Hakainde Hichilema a salué le capitaine Chansa pour avoir fait preuve d’humanité dans son travail.

L’approbation présidentielle a invité à plus d’attention. »Je me suis réveillée, mon téléphone sonnait. Je me demandais ce qui se passait », raconte-t-elle.Elle a de grandes ambitions pour sa petite fille qu’elle a baptisée Thabo. »Je souhaiterais qu’elle devienne présidente de la République centrafricaine. Je dis cela sans sourciller », affirme-t-elle.
bbc.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,379SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :