Mort de George Floyd : le monde sportif genoux à terre contre le racisme aux Etats-Unis

Ils appartiennent au monde du football, du basket ou du tennis… Après la mort de George Floyd à Minneapolis,

de nombreux sportifs ont dénoncé le racisme aux États-Unis et appelé à rendre justice à cet Afro-Américain de 46 ans décédé à la suite d’une arrestation violente.

Michael Jordan, Lewis Hamilton, Serena Williams… La liste des sportifs s’allonge jour après jour pour dénoncer la mort de George Floyd après son interpellation lundi dernier par la police aux États-Unis. Un événement qui révèle, selon eux, le traitement de la communauté noire dans le pays.

« Nous en avons assez »

La dernière réaction en date vient du monde du basket. L’ancienne superstar de la NBA Michael Jordan a dénoncé dans un communiqué le « racisme enraciné » dans son pays, se disant « profondément attristé, véritablement en souffrance et totalement en colère ».

« Nous en avons assez », a écrit Michael Jordan, se disant « aux côtés de ceux qui dénoncent le racisme enraciné et la violence envers les personnes de couleur dans notre pays ».

« Nous devons poursuivre les expressions pacifiques contre l’injustice et demander la reconnaissance des responsabilités », a-t-il poursuivi, alors qu’il a toujours refusé de prendre position sur des questions sociales et politiques pendant sa carrière de joueur.

« Je sais qui vous êtes et je vous vois »

De son côté, le Britannique Lewis Hamilton a dénoncé le silence des « plus grandes stars » de la F1 « dominée par les Blancs ». « Je sais qui vous êtes et je vous vois », a ajouté sur Instagram le roi actuel des circuits.

Le joueur des Boston Celtics Jaylen Brown a lui conduit quinze heures pour participer à une manifestation pacifique à Atlanta (Géorgie).

Autre star de la NBA, LeBron James avait réagi dès mercredi, tout comme l’entraîneur des Golden State Warriors, Steve Kerr, qui avait tweeté : « C’est un meurtre. Ecœurant. »

« Floyd était mon frère »

La révolte était teintée de douleur pour l’ancien joueur des Warriors et des San Antonio Spurs Stephen Jackson, qui connaissait la victime. « Floyd était mon frère. On s’appelait ‘les jumeaux’. Mon frère était au Minnesota parce qu’il changeait de vie, il conduisait des camions (…) et vous l’avez tué. Je suis en route pour le Minnesota. Justice sera faite », a-t-il écrit sur son compte Instagram.

La joueuse de tennis Serena Williams a posté pour sa part une vidéo sur Instagram d’une jeune fille submergée par l’émotion prenant la parole à une réunion publique : « Nous sommes des Noirs et nous ne devrions pas avoir à nous sentir comme ça. »

Sa compatriote et phénomène du tennis Coco Gauff a réagi dans une vidéo sur le réseau social TikTok: « Suis-je la prochaine ? »

Genou à terre pour Marcus Thuram

Trois joueurs noirs de Bundesliga ont également rendu hommage ce week-end à George Floyd sur les terrains allemands.

Mais le geste le plus spectaculaire reste celui de l’attaquant de Mönchengladbach Marcus Thuram. Après avoir mis un but dimanche 31 mai, le fils du champion du monde français Lilian Thuram a mis un genou à terre, le regard tourné vers le sol.

« No explanation needed » (« Pas besoin d’explication »), a commenté son club sur Twitter, juste après le match.

Le geste avait été popularisé par le joueur de NFL Colin Kaepernick, devenu un porte-voix des protestations aux États-Unis contre les violences policières, notamment contre les minorités de couleur.

Peu après, le jeune attaquant anglais de Dortmund Jadon Sancho (20 ans) a affiché un tee-shirt portant l’inscription « Justice for George Floyd », également après avoir marqué un but. Samedi, c’est l’Américain Weston McKennie du club de Schalke 04, qui avait arboré un brassard « Justice pour George ».

« Pouvoir utiliser cette tribune pour attirer l’attention sur un problème qui dure depuis trop longtemps, ça fait du bien !!! », a tweeté McKennie, 21 ans, à l’issue de la rencontre.

france24.com avec AFP
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.