Message de Noël : Monseigneur Benjamin Ndiaye invite les sénégalais à « se comporter en vrais citoyens » lors de la présidentielle de 2019

Monseigneur Benjamin Ndiaye appelle les sénégalais à

L’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a appelé les sénégalais, dans son message de Noël

, à se comporter « en vrais citoyens » lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

« Chers amis, nous approchons du 24 février 2019, qui verra notre cher pays, le Sénégal, vivre à nouveau une élection présidentielle. Il doit être aussi normal pour nous tous de nous comporter en vrais citoyens responsables et exemplaires dans nos prises de paroles comme dans nos faits et gestes », a-t-il dit dans son message diffusé sur Radio Sénégal.

D’après Mgr Sarr, « il doit être aussi normal que les jeunes générations doivent s’appuyer sur les valeurs citoyennes incarnées par leurs aînés ».

« Donnons-nous donc ensemble les moyens de vivre une élection juste, transparente et démocratique, une élection sans contestations pour garantir la paix sociale au bénéficie de tous », a lancé encore l’archevêque de Dakar.

« Soyons les acteurs de la chose politique dans la vérité, adoptons le langage de la vérité sans violence verbale dans le respect de l’autre et de ses convictions. La vérité exige une conformité morale entre notre dire et notre faire », a-t-il exhorté.

L’archevêque de Dakar a invité les Sénégalais à se laisser ‘’façonner par la Parole de Dieu pour que comme le proclament les psalmistes +amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent+. ’’

A l’occasion de la fête de Noël, Monseigneur Benjamin Ndiaye va présider à partir de 22h la messe de minuit à la Cathédrale de Dakar. Dimanche l’Archevêque de Dakar préside à 10h une messe à la chapelle de Thiaroye, dans la banlieue dakaroise.

ASB/MD / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.