Modou Diagne Fada veut mettre fin à l’intifada à l’Assemblée Nationale avec des conditions.

Modou Diagne Fada

Pour ne plus être aux contrôles du groupe parlementaire des libéraux démocratiques, le député Fada exige de ne pas être remplacé par Aïda MBodj. Mais aussi que soient maintenus à leurs postes les députés Fatou Thiam et Mamadou Hadji Cissé à son départ.

La présidence du groupe libéral n’est plus une fixation pour lui, même s’il affirmait être la colonne vertébrale du Parti démocratique sénégalais (Pds).
En effet, président depuis 2012 du groupe Libéraux et Démocrates à l’Assemblée nationale et militant pendant près de vingt ans au sein du Pds, il a été considéré comme l’un des possibles successeurs du secrétaire général, l’inamovible Abdoulaye Wade.

Son exclusion du parti est due au refus de céder son fauteuil de président du groupe libéral à Aïda MBodj, à la veille de l’ouverture de la session. C’est à dire, non-respect des directives et une tentative de dissolution du parti.

Adja Diarra : actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.