Méditerranée : Naufrage au large de la Libye, jusqu’à 200 morts

Nouvelle journée noire en Méditerranée. Jeudi, le naufrage d’un bateau transportant des migrants, au large de la ville portuaire de Zouara, en Libye, pourrait avoir coûté la vie à plusieurs centaines de personnes, jusqu’à 200 d’après les premières estimations.
Environ 400 migrants se trouvaient à bord de l’embarcation lorsqu’elle a chaviré et un grand nombre d’entre eux semblent avoir été pris au piège de la cale, selon un responsable des services de sécurité de Zouara, qui a requis l’anonymat. Toujours selon lui, les gardes-côtes libyens ont pu porter secours à environ 200 personnes, parmi lesquelles 147 ont été conduites à un centre de rétention pour migrants illégaux situé à Sabratha, à l’ouest de Tripoli.
Un autre responsable local et un journaliste basé à Zouara ont confirmé le naufrage mais ne disposaient d’aucune précision sur le bilan.
Les migrants qui se trouvaient à bord venaient d’Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, a déclaré le responsable des services de sécurité.
Les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations de sauvetage au large des côtes libyennes au nom de l’Union européenne, n’étaient pas dans l’immédiat en mesure de confirmer les faits. Zouara, proche de la frontière tunisienne, est l’un des principaux points de départ de migrants de Libye vers l’Italie.
1.970 autres migrants secourus dans deux autres opérations
Jeudi soir, après une autre opération de sauvetage en Méditerranée, le navire des gardes-côtes suédois Poséidon est arrivé jeudi soir à Palerme (Sicile, sud de l’Italie), avec plus de 570 migrants et les corps de 52 autres retrouvés morts mercredi dans la cale de leur embarcation en bois. Le navire suédois était dans la zone dans le cadre de la mission de recherche et de secours connue sous le nom de « Triton », lancée par l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex.
Dans le même temps, les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir coordonné jeudi les secours d’environ 1.400 migrants au large de la Libye, où quelque 3.000 autres au total avaient été secourus mercredi.
Depuis le début de l’année, plus de 107.000 migrants sont arrivés en Italie par la mer, tandis que 157.000 ont débarqué en Grèce, selon le décompte mardi de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Plus de 2.300 autres sont morts en tentant la traversée, selon l’OIM.
seneweb

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.