Thiès-Médicaments de la rue : Les pharmaciens du Sénégal en ordre de bataille

Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal vient d’organiser une journée de sensibilisation des populations sur les dangers des médicaments de la rue et de l’automédication. Nos confrères de thiesinfo.com nous apprennent que cette journée de sensibilisation a éte organisée à la Promenade des Thiessois.

A cette occasion, le docteur Assane DIOP a déclaré que « 30% des médicaments en circulation dans les pays en voie de développement sont falsifiés et que dans certains pays c’est la moitié des médicaments en circulation qui est concernée. Il est à retenir que plus de 200 000 personnes meurent chaque année, parce qu’elles ont eu le malheur de prendre, de bonne foi, un faux médicament contre le paludisme, qui est une maladie endémique au Sénégal et dans la plupart des Etats africains. Par ailleurs, 50% des médicaments achetés à partir d’internet sont faux.

Les pharmaciens ont indiqué que l’achat et la prise de médicaments contrefaits exposent à des maladies iatrogènes comme les insuffisances rénales, les cardiopathies, les avortements, les ulcères…, ou d’intoxication mortelle consécutive à la prise de ces médicaments qui sont en réalité de véritables poisons. Ils ont rappelé à Thiès que la vente des médicaments est un monopole réservé exclusivement aux pharmaciens. Les marchés hebdomadaires et les boutiques ne sont pas autorisés à la vente des médicaments, comme c’est le cas au Sénégal.

La rédaction : actuprime.com

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,695SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :