Kédougou : Le marabout de Madina Kénioto tend la main aux autorités du pays pour moderniser son daara.

Le daara du marabout de Madina Kénioto, dans la commune de Kédougou, est en voie d’être un daara

dit moderne. Toutefois, le marabout et khalife général de la cité dépourvu de moyens, demande un soutien à l’Etat du Sénégal, en plus de l’unique appui par an et aux bonnes volontés pour assurer la nourriture, l’habillement et la prise en charge sanitaire de ses talibés. Il l’a fait savoir lors d’un tête à tête avec les journalistes qui se sont intéressés à sa cité en ce mois béni du ramadan.

« La cité a été créée par notre défunt père et khalife général El Hadji Mahamadou Diaby en 1966. Depuis lors, Madina Kénioto est devenu une cité d’apprentissage du coran » a dit aux journalistes l’actuel khalife général, en même temps marabout du même lieu, El Hadji Ousmane Diaby, fils du fondateur. Aujourd’hui, la cité enregistre plus de 120 talibés venant du Sénégal et de certains pays de la sous région comme le Mali, la Gambie et la Guinée Bissau…

« Ici, la mendicité est formellement interdite. Pour nourrir ses talibés, le marabout pratique l’agriculture, malgré le manque de matériels agricoles. Pendant l’hivernage, tous mes talibés travaillent au champ, seuls les après-midi et les nuits sont réservés à l’apprentissage du saint coran. Les conditions ne sont pas tout le temps réunies et il faut procéder ainsi pour enseigner, car les parents d’enfants amènent leurs enfants mais ne contribuent pas à la prise en charge et parfois on nous amène des enfants de 4 ans. Les plus âgés ont 22 ans. Ce n’est pas du tout facile » a martelé le marabout El Hadji Ousmane Diaby en entretien avec les journalistes.

De son avis, il ne bénéficie que d’un seul appui de l’Etat par an. C’est salutaire, mais pas suffisant. Le problème est que les parents d’enfants ne contribuent pas à la prise en charge de leurs enfants ni au plan sanitaire, ni au plan nourriture ou habillement. Malgré tout, le marabout essaie de s’inscrire dans la vision du chef de l’Etat qui est d’abandonner la mendicité des talibés.
« Madina Kénioto, accueille chaque année des milliers de fidèles pour son gamou annuel et il n’y a même pas un poste de santé» a laissé entendre le marabout, «mais quand même nous pouvons remercier l’administration locale, car elle nous a toujours apporté son soutien à la réussite des évènements » a-t-il poursuivi.
Revenant sur la situation de son daara, le marabout a même rappelé que lors de la quinzaine nationale de la femme, il a reçu la ministre de la femme de l’enfance et de la famille Mariama Sarr qui a visité le lieu et qu’elle lui a même octroyé du sucre et des nattes etc.
Mais toujours est-il que le khalife général se dit inquiet du blocage de la construction du logement de ses talibés, un bâtiment de 4 pièces que l’Etat du Sénégal a entamé depuis 2015 et à présent les travaux sont inachevés.

Pour clore son propos, El Hadji Ousmane Diaby a prié pour un Sénégal de paix et a souhaité un bon mois de ramadan à tous les musulmans du pays et dans le monde.
CHEIKHOU KEITA : actuprime.com

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,593SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :