Cette femme est un mannequin québécois qui n’a plus honte des poils sur sa poitrine et normalise ainsi la pilosité féminine

Tout le monde est pourvu de poils sur l’ensemble de son corps, que ce soit les femmes ou les hommes.

Généralement, c’est la gent masculine qui arbore une pilosité plus importante. Pour autant, il est tout à fait normal que les femmes aient, elles aussi, des poils.

Alors qu’elle a une pilosité importante depuis l’âge de 11 ans, le mannequin québécois Queen Esie en est fière. Aujourd’hui, elle met sa notoriété au profit du mouvement body positive et s’impose face aux diktats de la beauté.

Tout le monde est pourvu de poils sur l’ensemble de son corps, que ce soit les femmes ou les hommes. Généralement, c’est la gent masculine qui arbore une pilosité plus importante. Pour autant, il est tout à fait normal que les femmes aient, elles aussi, des poils. Pourtant, les deux sexes ne semblent pas sur un même pied d’égalité à ce sujet. Effectivement, les femmes ont tellement pris l’habitude de retirer leurs poils que désormais, beaucoup de personnes semblent choquées lorsqu’elles croisent une femme avec une certaine pilosité. Mais pourquoi ?

Pour caricaturer : les poils des hommes sont jugés tout à fait normaux lorsque ceux d’une femme sont jugés sales. Mais n’oublions pas que la pilosité est toujours naturelle et que la personne ne les choisit pas. Et Queen Esie entend bien le rappeler au monde entier. Le mannequin québécois met sa notoriété au service du mouvement body positive. Ainsi, elle s’est emparée d’Instagram pour partager tout plein de photos et vidéos d’elle au naturel. Elle a choisi de ne plus craindre le regard des autres. Elle a arrêté de se raser et aujourd’hui, elle affiche avec fierté son importante pilosité.


L’IMPORTANTE PILOSITÉ, UNE PARTICULARITÉ AUPARAVANT JUGÉE “BELLE”
Sa beauté atypique a su séduire les marques mais aussi les magazines. Queen Esie avait effectivement été choisie par le Glamour UK Digital pour être sa cover girl du numéro de janvier 2021. En couverture, le mannequin rayonnait dans une sublime robe bleue accessoirisée de gants assortis. Pour ce numéro spécial “self love”, le top mettait en évidence sa pilosité au niveau du torse mais aussi des jambes.

Aujourd’hui encore, Queen Esie souhaite continuer à s’investir pour normaliser la pilosité féminine. Il y a quelques jours, la jeune femme s’est confiée à Konbini. Elle a alors raconté son histoire. Dans la vidéo partagée sur le compte Instagram du média, nous apprenons que Queen Esie a commencé à avoir des poils à partir de l’âge de 11 ans. “C’est génétique ! Du côté de mon père ivoirien, les femmes sont très poilues. Et c’est quelque chose qui était vu comme beau du temps de mon arrière-grand-mère” a-t-elle expliqué.
mariefrance.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,427SuiveursSuivre
19,900AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :