Mali: Bamako rend un ultime hommage aux employés de l’hôtel tués dans l’attentat

« Ne jamais pardonner à ceux qui ont fait ça », mais ne pas céder à la peur des jihadistes: à Bamako, une foule rend un dernier hommage aux cinq employés maliens de l’hôtel Radisson Blu tués, en présence du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Un millier de personnes assistent à cette cérémonie, tout près de l’hôtel, en ce mercredi, troisième et dernier jour de deuil national.

Les yeux cachés derrière des lunettes fumées, très ému, le président Keïta s’avance vers les corps recouverts d’un linceul: trois employés, dont une femme, et deux gardiens.

« Aujourd’hui, il n’y a pas de discours. Nous sommes là pour accepter la volonté de Dieu, qu’il les accepte dans son royaume », déclare-t-il en langue locale bambara.

Le 20 novembre, l’hôtel a été attaqué par des hommes armés qui y ont retenu environ 150 clients et employés pendant près de neuf heures. L’attaque, qui a fait 20 morts, outre les deux assaillants tués, a été revendiquée par plusieurs groupes jihadistes.

A l’est de la place où se déroule la cérémonie, la tribune des femmes. Assises, certaines pleurent. « J’ai le mari de ma sœur parmi les trois employés de l’hôtel tués. Elle est désormais seule avec deux enfants », confie l’une d’elles.

Une autre, voilée, ferme ses deux mains et murmure, fataliste: « Dieu est grand ! C’est lui seul qui sait ce qu’il fait. Nos maris sont morts, nous ne pardonnerons jamais à ceux qui ont fait ça ».

A côté d’elle, Oumou Sangaré, 18 ans, étudiante en hôtellerie emmitouflée dans un tissu de bazin, compte bien travailler dans ce secteur malgré le « drame », et « pourquoi pas au Radisson Blu ».

Le dispositif de sécurité est impressionnant avec des militaires postés sur les étages environnants.

Accroupis au centre de la place, des dignitaires religieux récitent des versets du Coran pour le repos de l’âme des disparus.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.