Linguère-violences électorales : Le maire de Labgar, Idrissa Diop, a été poignardé lors de l’installation du comité de BBY.

Le maire de Labgar, Idrissa Diop
Le maire de Labgar, Idrissa Diop

Les violences électorales hantent le sommeil des populations du département de Linguère. Et pour cause, le maire APR de Labgar, Idrissa Diop, vient d’être poignardé lors de l’installation du comité électoral de Benno Bokk Yakaar. Selon des sources digne de foi, l’édile de la ville, sérieusement atteint à la poitrine, a frôlé la mort. Il est actuellement admis à l’hôpital Maguette Lo de Linguère.

Tout est parti d’une réunion convoquée par le maire de Labgar ce lundi, pour la mise sur pied du comité électoral de Benno Bokk Yakaar dans cette zone. Cette rencontre concernait les responsables politiques et les conseillers municipaux de l’Alliance Pour La République. Les partisans de Moussa Sow, animateur d’une tendance contre le maire, sont interdits d’accéder dans la salle de la mairie. Après des échanges de propos houleux entre les deux camps, Issakha Bofe l Dia, un proche du conseiller municipal Moussa Sow a asséné un coup de couteau à Idrissa Diop, qui l’a reçu sur la poitrine.

Interpellée, la gendarmerie de Linguère s’est rendue sur les lieux pour cueillir le présumé bourreau du maire. La semaine dernière, trois individus ont été gravement blessés lors de l’installation du comite électoral de Benno Bokk Yakaar à Thiargny, le village natal de Djibo Ka, leader de l’Union pour le Renouveau Démocratique. Ces violences opposaient les partisans du maire de l’URD, Maham Ka, à ceux de son adjoint responsable de l’APR, maitre Daouda KA. Ainsi, une semaine après le démarrage de la campagne électorale pour les législatives du 30 juillet prochain, les autorités étatiques sont alertées.
Mody Goor Diop Actuprime.com

Laisser un commentaire