Labelliser le « Madd de Casamance » pour développer une économie localisée autour de ce fruit sauvage

Labelliser le
Image d'illustration

Le « Madd de Casamance » est un fruit sauvage très prisé qui a fini par imposer sa marque sur le marché sénégalais.

Des experts et des cueuilleurs-producteurs se sont retrouvés lundi 16 juillet à Ziguinchor pour parler de ce fruit sauvage récolté en quantité en Casamance. Il s’agissait d’une réunion d’information et de partage sur l’évaluation de l’indication géographique de la filière, selon l’APS.

Les opportunités et les enjeux liés à la labellisation ont retenus l’attention de plusieurs acteurs. Ces derniers ont insisté sur la nécessité d’une dynamique de promotion et de protection des produits de terroirs sénégalais par des indications géographiques.

L’indication géographique est un outils de création et de développement d’une économie localisée. Selon le directeur exécutif de l’ONG-ETDS (Etudes,Territoirs, Développement et Services), il permet à une localité donnée de promouvoir des produits qui lui sont propres. Pape Tahirou Kanouté indique que « le Madd de Casamance » est un produit emblématique de cette région à promouvoir partout dans le monde. Il a expliqué que sa structure y travaille avec la FAO, le Réseau International d’Indications Géographiques (OriGin), l’Université de Florence en Italie et l’Agence Nationale de Conseil Agricole et Rural (ANCAR).

L’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), l’Inspection régionale des Eaux et Forêts et l’Université Assane Seck de Ziguinchor ont pris part à cette rencontre sur la labellisation du « Madd de Casamance ».

La rédaction actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire