Macky Sall va nommer « un nouveau gouvernement et se séparer des ministres connus pour des déclarations intempestives et sujets à polémiques » (Moussa Diaw)

un nouveau gouvernement
Moussa Diaw, chercheur à L'UGB de St-Louis

Selon l’enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger, Moussa Diaw, le président de la République va se séparer

, dès son retour des vacances, des ministres connus pour des déclarations intempestives et sujets à polémiques. Interpellé sur les enjeux des échanges politiques pour le chef de l’Etat qui amorce la dernière ligne droite vers 2019, Moussa Diaw a indiqué qu’il s’agira de nommer un nouveau «gouvernement de combat avec un nouveau Premier ministre».

Le remaniement du gouvernement annoncé depuis quelque temps ne devrait plus tardé. Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne devra dès la fin des vacances gouvernementales se soumettre à cette exigence pour se conformer à la tradition républicaine (coutumière) qui voudrait, qu’après des élections législatives, le chef du gouvernement remet la démission de son gouvernement au président de la République.

Ainsi, le chef de l’Etat qui amorce le dernier virage vers la présidentielle de 2019 devra composer une nouvelle équipe dont la mission principale sera d’assurer sa réélection pour un second mandat présidentiel. Interpellé sur les personnes qui devront former cette prochaine équipe, Moussa Diaw, enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger estime qu’il s’agira des «personnalités très conséquentes dans le discours politiques et cohérentes dans leur manière de gouverner».

«Des hommes et des femmes capables d’aider le chef de l’Etat de bien vendre son bilan et de préparer ces élections présidentielles. Une équipe dont la mission sera de mener une politique à court terme, très offensive pour orienter les aspirations des sénégalais à travers la vente du bilan du chef de l’Etat mais aussi proposer de nouvelles perspectives qui permettront au chef de l’Etat de terminer son programme politique», insiste-t-il.

Départ de certaines figures de l’actuelle équipe

Poursuivant son propos, le professeur Moussa Diaw a également prédit le départ de certaines figures de l’actuelle équipe. En effet, selon lui, tous les ministres accoutumés des déclarations intempestives et sujets à polémiques devraient s’attendre à leur départ du gouvernement ainsi que leur remplacement par des gens qui «ne créent pas de dysfonctionnements» dans le prochain «gouvernement comprimé» chargé de «mener le débat sur le bilan des sept ans et sur les perspectives».

Dionne sur le départ

S’agissant de la posture de celui qui dirigera cette nouvelle «équipe de combat», l’enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger n’exclut pas la nomination d’un nouveau Premier ministre à la place de Mahammed Boun Abdallah Dionne. En effet, précisant que les éléments de base de cette prochaine équipe seront les mêmes, Moussa Diaw assure que le «chef de l’Etat pourrait nommer un nouveau Premier ministre qui va prendre la place de l’actuel Chef du gouvernement qu’il va, peut-être, nommer quelque part», sans préciser la station.

En effet, selon lui, cette décision de changer de Pm permettra à Macky Sall de montrer qu’il n’est pas dans la «monotonie politique» et qu’il est réellement engagé dans «une politique dynamique, une politique pour des résultats». «Il faut un nouveau Premier ministre pour diriger le prochain gouvernement de combat pour montrer qu’on avance vers une politique dynamique, une politique pour des résultats. C’est ce qui est attendu du chef de l’Etat pour que les gens ne pensent pas qu’il est resté dans la monotonie politique. Il faut un renouvellement de l’équipe gouvernementale, un renouvellement de la stratégie et une communication dynamique permettant de faire adhérer les populations autours des résultats du Pse».

Amadou Bâ parti pour rester argentier

Pour l’enseignant chercheur à l’Université Gaston Berger, Moussa Diaw, Amadou Bâ devrait rester à son poste de ministre de l’Économie, des Finances et du plan en dépit de son rôle dans la victoire, ô combien symbolique, de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby) à Dakar lors des dernières législatives. «Il est un des piliers du gouvernement en tant que ministre de l’Économie et des Finances. Il est l’argentier de l’Etat et à mon avis, on ne va pas le changer parce que le faire, c’est remettre en question un certain nombre de choses. Car, c’est lui qui pilote le Plan Sénégal Emergent et tout est logé au niveau du ministre des Finances. Ce qui fait de lui, une personnalité incontournable dans l’ossature gouvernementale. Je pense qu’on ne pas va pas le changer, on va continuer avec lui avec d’autres personnalités politiques avec lesquelles, le chef de l’Etat pourra gagner les prochaines élections».

Niasse, Conseiller spécial du président de la République

Si le président suit à la lettre l’enseignant-chercheur en science politique, UFR des sciences juridiques et politiques, Université Gaston Berger(UGB), Moustapha Niasse lui-aussi devra commencer à faire ses valises pour céder son fauteuil de président de l’Assemblée nationale. En effet, s’exprimant sur le rôle et la place de la prochaine Assemblée nationale dans la nouvelle stratégie de politique de combat en perspective de la présidentielle de 2019, le professeur Moussa Diaw a indiqué que le chef de l’Etat, par soucis de cohérence, devrait miser sur un quelqu’un de nouveau. Selon lui, si le chef de l’Etat veut réellement s’inscrire dans une dynamique de relance sa politique, il devra penser à le nommer à un autre poste comme «conseil spécial du président de la République» qui est «une bonne fonction pour lui» et mettre à la présidence de l’Assemblée nationale quelqu’un de nouveau qui sera entouré d’autres personnalités capables d’accompagner cette nouvelle dynamique. «Si, on veut vraiment s’inscrire dans une dynamique de relance, il est temps de le changer. En dépit des résultats politiques qu’il a obtenus lors des dernières législatives, Moustapha Niasse a fait son temps et on a envi de renouveler. Je ne pense pas que le chef de l’Etat va s’inscrire dans une position de reprendre les mêmes et de recommencer». Wait and see !
sudonline.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.