Louga : La réforme foncière au menu d’une rencontre entre le CNCR et les producteurs

Image d'illustration

Kelle Guèye, commune située à 8 km de Louga, a abrité, jeudi, une rencontre entre le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr) et les producteurs de la région de Louga.

Au cœur des débats, la réforme foncière en cours. Les échanges ont essentiellement porté sur les conclusions du rapport d’étape n°2 de la Commission nationale de réforme foncière (Cnrf) dirigée par le Professeur Moustapha Sourang. Dans ce rapport, deux possibilités d’immatriculation des terres sont préconisées : une immatriculation au nom de l’Etat ou une immatriculation au nom des collectivités locales. Dans la première possibilité, deux options s’offrent à l’Etat. Un bail emphytéotique (bail d’une durée de 99 ans) aux collectivités locales ou un transfert en pleine propriété à ces collectivités. Dans la seconde possibilité, les collectivités locales vont par la suite conclure un bail emphytéotique avec les usagers. « Nous ne savons pas la formule qui sera définitivement retenue. Toutefois, nous avons dit et redit que la réforme doit davantage être inclusive et participative en sécurisant les exploitations familiales », a souligné le Secrétaire général Cncr de Louga, Malick Sow, précisant que les exploitations familiales réalisent 80% de la production agricole nationale.

En réalité, les producteurs de Louga pensent qu’une immatriculation tous azimuts des terres au nom de l’Etat se fera au détriment des exploitations familiales. « Nous avons peur et c’est pourquoi nous attirons l’attention de l’Etat », a soutenu, visiblement préoccupé, Malick Sow, appelant vivement la Cncr à prendre en compte les exploitations familiales qui « non seulement créent des emplois, mais aussi et surtout font vivre plus de la moitié de la population sénégalaise ».

Abdoulaye DIALLO / lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.