CAN 2017: Les lions de la Téranga impressionnent, le Sénégal s’offre le premier ticket pour les quarts

Opposé à une équipe du Zimbabwe vaillante mais limitée, le Sénégal n’a pas souffert pour valider son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017 (2-0). Les Lions de la Teranga impressionnent depuis le début du tournoi.

Favoris avant le début de la compétition, les Lions de la Teranga n’ont pas tardé à confirmer leur statut sur le pré. Avec deux victoires en deux journées, le Sénégal est la première nation africaine à avoir décroché son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017. Déjà impressionnants face à la Tunisie la dimanche 15 janvier (2-0), les hommes d’Aliou Cissé n’ont laissé aucune place au suspense contre le Zimbabwe (2-0) en pliant la rencontre dès le premier quart d’heure.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces Lions ont parfaitement géré leur entame de match. Après s’être procuré trois occasions franches d’entrée, par Keita Baldé (4e, 7e) et Mame Biram Diouf (6e), c’est l’artificier maison Sadio Mané qui a ouvert le coup franc à la conclusion d’un superbe mouvement collectif. L’attaquant de Liverpool, servi aux six mètres par Keita Baldé, n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-0, 9e).

Dans la foulée, Mame Biram Diouf a failli doubler la mise. À la réception d’un centre de Gassama, le numéro 9 des Lions est passé tout près de trouver le chemin des filets, mais son piqué est venu mourir juste à côté du but des Warriors.

Mais deux minutes plus tard, sur un coup franc magistral, Saivet est venu effacer la frustration des siens en inscrivant un coup franc magistral à une petite trentaine de mètres des buts. Le ballon, parfaitement enroulé, est venu dépoussiérer la lucarne droite de Mkuruva, totalement impuissant sur le coup (2-0, 14e).

Derrière, les Sénégalais se sont contentés de gérer la demi-heure suivante. Les Warriors, dominés dans le jeu, n’ont pu compter que sur la percussion de Billiat. Mais malgré deux tentatives (18e, 44e), l’attaquant du Zimbabwe n’a pas réussi à renverser la vapeur.

Mkuruva sauve les Warriors d’une grosse claque

Au retour des vestiaires, les Sénégalais ont de nouveau appuyé sur l’accélérateur, mais avec moins de réussite. À trois reprises, Mame Biram Diouf (49e, 55e, 58e) est passé tout près de débloquer son compteur dans cette CAN, mais Mkuruva a justifié à plusieurs reprises sa présence dans les cages zimbabwéenne. Mané (50e) et Kouyaté (52e) s’y sont également essayé, mais leurs tentatives ont terminé dans les tribunes du stade de Franceville.

Même après l’heure de jeu, les Sénégalais n’ont pas baissé le pied. Mais ils sont une fois encore tombé sur un très bon Mkuruva, qui a remporté ses trois duels face à Mané (69e) puis Keita Baldé (72e, 83e). Entré en cours de jeu, Moussa Sow a tout de même failli s’offrir le but du tournoi, mais son retourné acrobatique a fui le but des Warriors de quelques centimètres.

En face, vaillant mais limité, le Zimbabwe n’a eu que peu d’opportunités. Mushekwi, sur un contre, a bien trouvé les gants de Diallo (72e), mais jamais les hommes d’Aliou Cissé n’ont semblé réellement en danger. Et de danger il n’y aura pas non plus lundi 23 janvier prochain, à l’heure d’affronter la Tunisie. Car ces Lions, avec six points, sont d’ores et déjà assurés de voir les quarts. Et vu la puissance de leur armada offensive, ils peuvent se permettre de rêver déjà à de plus glorieuses échéances.
france24.com

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,427SuiveursSuivre
19,900AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :