Assemblée nationale : L’immunité de Barthélémy Dias levée

Immunité parlementaire de Barthélémy Dias
Image d'illustration

Les députés de l’Assemblée nationale ont levé, hier, l’immunité parlementaire de leur collègue du Parti socialiste (Ps), Barthelemy Dias. Parmi les parlementaires présents, 62 ont voté pour, 14 contre et 04 députés se sont abstenus.

Les députés de l’Assemblée nationale ont levé, hier, l’immunité parlementaire du député Barthelemy Dias, suite à une demande du Procureur, dans l’enquête sur la mort de Ndiaga Diouf. La séance a débuté par la lecture du rapport de la commission ad hoc, chargée de statuer sur l’immunité parlementaire du député Barthelemy Dias par le rapporteur Ibrahima Sané. A la suite, le président de la commission ad hoc, Moustapha Diakhaté, a pris la parole. Il a noté n’avoir aucune observation à faire. Le ministre des Forces armées, Augustin Tine, venu représenter son collègue de la Justice au nom du gouvernement du Sénégal dira également n’avoir rien à ajouter.

Comme l’indique le règlement, il est de convenance qu’un député qui soit contre la levée d’immunité prenne la parole afin de l’étayer à travers des arguments. C’est le député Elhadji Diouf qui s’est pris à cet exercice. Il a, dans son discours, fortement demandé à ses collègues de voter contre la levée de l’immunité de leur collègue. « L’Assemblée est une institution et l’inviolabilité est sacrée au-delà des personnes qui l’incarnent, juste pour un temps bien déterminé », a-t-il souligné, ajoutant qu’il y va du prestige et de l’incarnation de l’Institution.

Le député Moustapha Sy Djamil dit ne point trouver la pertinence de lever l’immunité parlementaire d’un député qui est presque à la fin de sa législature. « Nous sommes restés au moins pendant cinq ans et demi. Je trouve qu’il était beaucoup plus indiqué de le laisser terminer son mandat et à la fin qu’on puisse prendre des mesures», a-t-il dit. Il s’y ajoute une chose importante à ses yeux, «nous sommes en pleine séance budgétaire et celle-ci ne doit pas être perturbée par une quelconque question ». M. Sy est d’avis qu’on doit laisser les députés avec leurs pleins moyens pour qu’ils puissent, dans la sérénité, faire normalement leur travail.

Le député Idrissa Diallo ne voit pas l’urgence de lever l’immunité parlementaire d’un député en 2016, pour des faits qui se sont déroulés en 2011. « Cette assemblée, en votant la levée de l’immunité, a encore une fois montré sa faiblesse », a-t-il dit. Selon le député Hélène Tine, il est nécessaire que Barthelemy Dias soit déchargé de cette immunité pour qu’il puisse répondre à la justice de notre pays. « Notre justice en a besoin. C’est une demande du peuple sénégalais. Il faut que cette affaire soit tirée au clair une bonne fois pour toute. Il y’a eu mort, il faut, dès lors, qu’on mette fin à cette épée de Damoclès qu’on met sur la tête des politiques, pour les manipuler à leur guise », a dit Hélène Tine.

Modou Diagne Fada dit avoir voté contre car la levée de l’immunité commence à devenir banale. « C’est la quatrième fois que l’on lève l’immunité parlementaire d’un élu. Nous avons, dès lors, voté contre », a-t-il dit tout en adressant une pensée pieuse à la famille de Ndiaga Diouf.

Oumar BA / le soleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.