Liban : un énorme incendie éclate au port de Beyrouth, un mois après l’explosion

Au Liban, un mois et une semaine après la double explosion du port du Beyrouth qui a fait 192 morts

et plus de 6 500 blessés, un gigantesque incendie est en cours une nouvelle fois au port de la capitale libanaise. Il s’est déclaré en tout début d’après-midi ce jeud 10 septembre.

On ne connait toujours pas l’origine de cet incendie qui ravage en ce moment même les entrepôts de la zone franche du port, un secteur durement touché par la catastrophe du 4 août.

Les flammes se sont déclarées dans un hangar où sont stockés des pneus ou des huiles de moteur, des matières hautement inflammables. En quelques minutes, le feu s’est étendu à d’autres entrepôts provoquant un vent de panique parmi les ouvriers. Encore traumatisés par la double explosion du nitrate d’ammonium, les employés ont quitté les lieux en courant dans tous les sens.

Même spectacle dans les rues autour du port où les automobilistes ont fait demi-tour dans un grand désordre pour s’éloigner des lieux à la vue des flammes gigantesques alors qu’un épais nuage de fumée noire enveloppait une partie de Beyrouth.

L’armée libanaise a demandé aux ouvriers d’évacuer le port et aux riverains de ne pas s’approcher du périmètre de l’incendie. La défense civile, des dizaines de camions de pompiers et deux hélicoptères de l’armée étaient toujours à l’œuvre en début de soirée pour tenter de maitriser le sinistre. Les autorités disent que le feu est maitrisé mais le vent souffle de plus en plus fort et ravive les flammes. Au moins une personne souffrant d’asphyxie a été prise en charge par la Croix-Rouge.

Sur place, la sidération et l’énervement habitent les Beyrouthins qui vivent dans l’angoisse depuis un mois, rapporte notre correspondant, Noé Pignède. « Comment cela a-t-il pu arriver à nouveau ? », entend-on. Car le feu s’est déclaré exatement au même endroit que celui d’il y a un mois. Or la zone était censée être sécurisée et sûre…

Les badauds restent là, les yeux rivés sur les flammes. Tous craignent une nouvelle explosion, alors que les sièrenes retentissent. Tous pointent aussi la responsabilité du gouvernement qui n’a pas su prévenir ce nouvel incendie.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.