L’hôpital régional de Kaolack teste sa capacité à prendre en urgence plus de 80 blessés d’accidents, en même temps

Hôpital régional de Kaolack
Hôpital Elhadj Ibrahima Niass de Kaolack

L’hôpital régional de Kaolack veut être opérationnel en cas d’urgence pour prendre en charge plus de 80 blessés d’accidents en même temps. Kaolack se trouve à un carrefour de plusieurs routes de grands voyages et le Centre hospitalier Elhadj Ibrahima Niass est très sollicité pour la prise en charge des victimes d’accidents de la circulation.
L’APS a constaté sur place l’exécution d’un exercice de simulation grandeur nature appelé « Plan blanc ». Il consiste à recevoir d’un seul coup au moins 80 blessés grave d’accident et de tester la capacité de réaction de l’ensemble du personnel de l’hôpital, vis à vis des blessés, des accompagnants et des parents venus aux nouvelles.
Cet exercice s’est déroulé sous la supervision des experts du ministère de la santé avec la participation du Centre des opérations d’urgence sanitaire du ministère, des sapeurs pompiers, des forces de sécurité et de la Croix rouge.
Selon le Dr Abdoulaye Bousso du Centre des opérations d’urgence du ministère de la santé et de l’action sociale, les hôpitaux doivent être préparés à faire face, en urgence, aux conséquences de toute sorte de catastrophes. Celles-ci peuvent intervenir à tout moment avec une gravité et une ampleur variables. Il estime que les hôpitaux qui sont dans la routine ne peuvent être opérationnels dans ces cas.
Le Directeur du Centre hospitalier régional de Kaolack apprécie bien cet exercice qui se déroule pour la première fois dans une structure sanitaire de l’intérieur du pays. Le test de l’hôpital Elhadj Ibrahima Niass s’est déroulé sous le regard de l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Babacar BA.
actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.