L’Espagne est redevenue un passage et une destination importants pour les migrants

L'Espagne, passage et destination des migrants
Image d'illustration

Ces dernières années, l’Espagne était de moins en moins une destination pour les migrants

, réfugiés ou non. La principale route étant celle reliant la Libye et l’Italie et la Grèce. Or, depuis le début de l’année, le sud espagnol est redevenu un passage important depuis le littoral marocain. 10 750 migrants ont débarqué ou tenté de débarqué, depuis le début d’année, selon le ministère de l’Intérieur. Et, cet été, le phénomène s’accélère.

Les touristes de la plage de Zahara, près de Cadix, ont été sidérés en voyant accoster sur la plage une « patera », une embarcation de fortune, avec des dizaines de migrants à bord.

D’autres migrants empruntent des moyens plus rapides mais pas nécessairement moins dangereux comme ces six jeunes hommes qui ont volé des scooters des mers sur une plage d’Alhucemas, au nord du Maroc, pour faire la traversée, début août. Quatre ont réussi à accoster sur la côte de Malaga mais ont été arrêtés par la garde civile. Deux pourraient avoir disparu en mer.

D’autres migrants ont été conduits par des scooters de mer conduits par des passeurs dont deux ont été arrêtés dans la région de Cadix. Une pratique qui existe depuis plusieurs années.

Ces images-là d’arrivées massives de migrants, on ne les voyait plus depuis des années sur ce littoral andalou. Elles témoignent que l’Espagne est redevenue une destination pour les candidats au départ, rapporte notre correspondant à Madrid, François Musseau.

Depuis début août, 150 personnes ont pu débarquer via cinq pateras. A Motril, dans la région de Grenade, le centre d’accueil des immigrants illégaux est saturé. Au total, le nombre de clandestins arrivés en Espagne a doublé. Et d’après les autorités, même si c’est une route difficile et chère, le phénomène va s’accroître dans les semaines à venir.
rfi.fr

Laisser un commentaire