Le prix Nobel de la paix décerné au quartet menant le dialogue national tunisien

Le prix Nobel de la paix 2015 a été attribué au Dialogue national tunisien pour sa contribution à la transition démocratique dans le pays depuis la révolution de 2011, a annoncé vendredi le comité Nobel.

Le Dialogue national tunisien est un quartet qui a été constitué en 2013 de membres du principal syndicat des travailleurs, d’un ordre d’avocats, de la Ligue des droits de l’homme tunisienne et d’une organisation patronale.

Le comité a précisé que le prix avait été décerné à titre collectif à ces organisations pour leur « contribution déterminante dans la construction d’une démocratie pluraliste » en Tunisie.

« Le quartet a établi un processus politique de paix alternatif à un moment où le pays était au bord de la guerre civile », a précisé le comité lors de son annonce.

Il a donc été « crucial » pour permettre à la Tunisie « d’établir un système constitutionnel de gouvernement garantissant les droits fondamentaux pour l’ensemble de la population, sans condition de sexe, de convictions politiques et de croyances religieuses », explique le comité norvégien.

L’attribution du Nobel au Dialogue national est un « hommage aux martyrs de la Tunisie démocratique », a affirmé le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Houcine Abassi, dont la centrale joua un rôle décisif dans sa création.

Sur son compte Twitter, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini s’est réjouie de l’annonce, en ajoutant que le quartet « montre la voie pour sortir des crises dans la région ».

Au total, 273 personnalités et ONG avaient été retenues comme candidates cette année par le comité Nobel. La cérémonie de remise du prix aura lieu le 10 décembre.

Les derniers lauréats des prix Nobel de la paix :

2015 : Quartet d’organisations conduisant le dialogue national en Tunisie
2014 : Malala Yousafzai (Pakistan) et Kailash Satyarthi (Inde)
2013 : Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC)
2012 : Union européenne
2011 : Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee (Liberia), et Tawakkol Karman (Yémen)
2010 : Liu Xiaobo (Chine)
2009 : Barack Obama (États-Unis)
2008 : Martti Ahtisaari (Finlande)
2007 : Al Gore (États-Unis) et le panel de l’ONU sur le climat (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, Giec)
2006 : Muhammad Yunus (Bangladesh)
2005 : Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et son directeur Mohamed El Baradei (Égypte)
2004 : Wangari Muta Maathai (Nigeria)
2003 : Shirin Ebadi (Iran)
2002 : Jimmy Carter (États-Unis)
2001 : Organisation des Nations Unies (ONU) et son secrétaire général Kofi Annan (Ghana)
2000 : Kim Dae-Jung (Corée du Sud)

ici.radio-canada.ca

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,427SuiveursSuivre
19,900AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :