Le DG de Petrosen annonce un nouveau code pétrolier

Puits pétrolier offshore

Le Sénégal travaille « depuis un an » sur un nouveau code pétrolier, a annoncé, mardi, le directeur général de Petrosen, la Société des pétroles du Sénégal, Mamadou Faye.

« Depuis plus d’un an, nous sommes en train de travailler sur un nouveau code pétrolier », a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.

Selon Mamadou Faye, la nouvelle loi va intégrer l’environnement et le contenu local.

‘ »Une nouvelle loi, surtout pour intégrer deux aspects très importants’’, dont celui portant sur les enjeux environnementaux, à travers la réglementation des opérations pétrolières.

Le nouveau code vise également à prendre en compte une dimension locale, selon le directeur général de Petrosen, la Société des pétroles du Sénégal.

De cette manière, les compagnies applées à opérer au Sénégal, seront amener à réserver « une part importante aux entreprises locales », a-t-il expliqué.

Cela permettrait aux investisseurs de « prévoir une partie des projets qui sera dédiée aux entreprises sénégalaises », a souligné Mamadou Faye, rappelant que le Sénégal en est à sa « troisième génération de contrats pétroliers ».

« Le premier contrat pétrolier, c’est un modèle simple de convention, qui était basé sur la convention de 1960. Ensuite, en 1986, nous avons eu une nouvelle loi pétrolière, qui avait élargi le modèle qui faisait que l’engagement de travaux pétroliers était prioritaire par rapport aux engagements financements », a fait savoir Mamadou Faye.

Le contrat de partage de production a été ensuite introduit en 1998. « Toutes les découvertes » faites par la suite s’inscrivent dans le cadre de contrats de partage de production, a précisé le DG de Petrosen.

BHC/BK / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.