Chine : les transactions en crypto-monnaies ou bitcoins sont déclarées illégales

La banque centrale de Chine annonce que toutes les transactions de crypto-monnaies sont illégales,

interdisant de fait les jetons numériques tels que le bitcoin.
« Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales », a déclaré la Banque populaire de Chine, avertissant que cela « met sérieusement en danger la sécurité des actifs des personnes ».
La Chine est l’un des plus grands marchés de crypto-monnaies au monde.
Les fluctuations qui s’y produisent ont souvent un impact sur le cours mondial des crypto-monnaies.

Le prix du bitcoin a chuté de plus de 2 000 dollars (1 460 livres sterling) à la suite de l’annonce chinoise.
C’est la dernière en date des mesures de répression prises par la Chine à l’échelle nationale contre ce qu’elle considère au mieux comme un investissement volatil et spéculatif – et au pire comme un moyen de blanchir de l’argent.
Le commerce des crypto-monnaies est officiellement interdit en Chine depuis 2019, mais il s’est poursuivi en ligne par le biais d’échanges étrangers.
Cependant, une répression importante a eu lieu cette année.

En mai, les intuitions d’État chinoises ont averti les acheteurs qu’ils n’auraient aucune protection pour continuer à échanger du bitcoin et d’autres devises en ligne, les responsables gouvernementaux ayant promis d’accroître la pression sur l’industrie.
En juin, elle a demandé aux banques et aux plateformes de paiement de cesser de faciliter les transactions et a interdit le « minage » des monnaies, qui consiste à utiliser des ordinateurs puissants pour fabriquer de nouvelles pièces..

Mais l’annonce de vendredi est l’indication la plus claire à ce jour que la Chine veut fermer le commerce des crypto-monnaies sous toutes ses formes.
La déclaration indique clairement que ceux qui sont impliqués dans des « activités financières illégales » commettent un crime et seront poursuivis.
Et les sites web étrangers fournissant de tels services aux citoyens chinois en ligne constituent également une activité illégale, précise le texte.
Migration des mines
La technologie au cœur de nombreuses crypto-monnaies, dont le bitcoin, repose sur de nombreux ordinateurs distribués qui vérifient et contrôlent les transactions sur un grand livre partagé, appelé blockchain.
En guise de récompense, de nouvelles « pièces » sont attribuées de manière aléatoire à ceux qui participent à ce travail – connu sous le nom de crypto « minage ».

La Chine, avec ses coûts d’électricité relativement bas et son matériel informatique moins cher, est depuis longtemps l’un des principaux centres de minage au monde.
Cette activité y est si populaire que les joueurs ont parfois accusé le secteur d’être responsable d’une pénurie mondiale de cartes graphiques puissantes, que les mineurs utilisent pour traiter les crypto-monnaies.
La répression chinoise a déjà frappé l’industrie minière.
En septembre 2019, la Chine représentait 75 % de l’énergie utilisée par le bitcoin dans le monde. En avril 2021, ce chiffre était tombé à 46 %.es.
bbc.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.