L’activité économique s’est confortée de 5,6% en Février (DPEE)

Image d'illustration

L’activité économique (hors agriculture et sylviculture) s’est confortée, au mois de février 2016, de 5,6%, en variation mensuelle, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

’’Cette performance est principalement portée par les secteurs secondaire (+6,5%) et tertiaire (+2,7%) », explique la DPEE dans son « Point mensuel de conjoncture » publié 30 jours après la fin du mois.

La même source souligne que sur une base annuelle, « une croissance de 12,4% de l’activité est notée en février 2016, à la faveur d’une bonne orientation d’ensemble des secteurs tertiaire (+10,7%), secondaire (+16,6%) et primaire (+7,7%) ».

L’activité de l’administration publique a également crû de 5,7% sur la période, note encore la DPEE.

Par ailleurs, le « Point mensuel » relève qu’en février 2016, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 1,8% en variation mensuelle, du fait des faibles résultats notés au niveau de l’élevage (-2,3%).

’’La contraction de ce dernier, traduit principalement les contreperformances enregistrées au niveau des abattages contrôlés d’ovins (-5,4%), toutefois, atténuées par la progression de la production de viande bovine (+0,9%) », explique t-on.

En outre, les débarquements de la pêche sont, pour leur part, restés stables sur la période, selon toujours la DPEE.

’’En glissement, l’activité du secteur primaire hors agriculture et sylviculture a enregistré une croissance de 7,7% au mois de février 2016, attribuable aussi bien au sous-secteur de l’élevage (+4,3%) qu’à celui de la pêche (+20,6%) », explique t-elle.

S’agissant du secteur secondaire, il a enregistré une progression de 6,5%, au mois de février 2016.

’’Cette performance est principalement liée à la bonne tenue de l’égrenage de coton et la fabrication de textiles (+143,4%), des activités extractives (+14,3%), des conserveries de viande et poissons (+18%) et de la fabrication de papier, carton (+16,4%) »,
selon la DPEE.

La même source souligne qu’elle a été, néanmoins, « particulièrement amoindrie par les faibles résultats observés au niveau de la production d’énergie (-6,4%), de la construction (-2,9%), des industries chimiques (-11,6%) et de la fabrication de
produits céréaliers (-3,6%) ».

’’Sur un an, relève le document, l’activité a enregistré une nette croissance de 16,6% dans le secteur secondaire, essentiellement portée par l’égrenage de coton et fabrication de textiles (+191%), la construction (+14,1%) et les activités extractives (+56,3%) ».

Le « Point de conjoncture » note qu’à l’inverse, « la fabrication de produits céréaliers (-9,5%), les conserveries de viande et de poisson (-24,4%) et la production de sucre (- 20,7%) se sont notamment contractées sur la période ».

Pour sa part, l’activité dans le secteur tertiaire s’est consolidée de 2,7%, en variation mensuelle, tirée par l’immobilier (+56,9%) et
le commerce (+2,5%), selon toujours la DPEE.

’’A l’inverse, les services de transports et de télécommunications (-9,7%) ainsi que ceux d’hébergement et de restauration (-13,6%) se sont particulièrement contractés sur la période », relève t-elle.

Elle note que comparativement à la même période de 2015, ’’l’activité dans le secteur tertiaire a enregistré une croissance de 10,7%, au mois de février 2016, imputable aux activités immobilières (+89,2%), aux transports et télécommunications (+11,1%), aux services financiers (+14,3%), au commerce (+3,2%) et aux services d’hébergement et de restauration (+14,5%)’’.

OID/PON / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.