L’accord de coopération militaire et technique signé entre le Sénégal et la Guinée salué par la CEDEAO

La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a salué la signature de l’Accord de coopération militaire et technique entre les Républiques du Sénégal et de Guinée posant les bases de la « réouverture imminente » de leurs frontières fermées depuis septembre dernier, indique un communiqué reçu à l’APS.

’’La Conférence (…) se félicite en outre de l’esprit de solidarité et d’ouverture qui a conduit, lors du Sommet, à la signature de l’Accord de Coopération Militaire et Technique entre les Républiques du Sénégal et de Guinée, posant ainsi les bases de la réouverture imminente de leurs frontières’’, indique le communiqué final de la cinquante-neuvième session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO tenue à Accra (Ghana) le 19 juin 2021..

Cette réunion était présidée par le chef de l’Etat ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO.

Les chefs d’État et de gouvernement ont ’’encouragé les Républiques de Guinée et de Guinée Bissau à œuvrer ensemble pour parvenir à la réouverture de leur frontière ».

Ils ont aussi fait part de leur volonté de se tenir aux côtés des pays concernés pour les accompagner dans leurs efforts.

Par ailleurs, réaffirmant leur engagement à approfondir le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest, les chefs d’État et de gouvernement, ils ont également ’’approuvé les principales recommandations contenues dans les différents rapports’’.

De même, ils ont pris note du rapport intérimaire 2021 du président de la Commission de la CEDEAO, ainsi que des rapports de la 46ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la CEDEAO et de la 86ème session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO.

Ils ont aussi procédé à l’examen des questions spécifiques relatives notamment à la situation de la pandémie de Covid-19, aux performances économiques et de la mise en œuvre des programmes d’intégration régionale, les questions frontalières, la création d’une union monétaire et autres sujets d’ordre institutionnel.

Les chefs d’État et de gouvernement ont décidé de tenir la prochaine session ordinaire à Abuja, République fédérale du Nigeria, le samedi 18 décembre 2021.

MK/ASB/OID
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.