La Russie dévoile une arme secrète nucléaire par erreur à la télévision

Lors d’un reportage diffusé à la télévision d’État russe, des images d’une arme secrète nucléaire ont été dévoilées par erreur. Le Kremlin a confirmé son authenticité.

Des torpilles nucléaires capables de déjouer le futur bouclier anti-missiles de l’OTAN, c’est l’arme développée en secret par la Russie selon un document divulgué par erreur à la télévision d’État.

Son nom : status-6. Celle-ci a vocation à créer de « vastes zones de contamination radioactive qui seront inutilisables pour toute activité militaire, agricole ou économique pour une longue période », selon le descriptif visibles sur l’image et traduit depuis.

NTV et Pervy Kanal, deux chaines d’État, avaient été conviées à filmer la réunion entre Vladimir Poutine et de hauts responsables de l’armée à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. Sur les images diffusées mardi, plusieurs généraux manipulent des documents, l’un d’entre eux dévoile le projet militaire censément top secret avec images et descriptif à l’appui.

torpille-russe

Le Kremlin a reconnu l’incident : « En effet, certaines données secrètes ont été filmées par la caméra, c’est pourquoi les images ont ensuite été supprimées », a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Supprimées, mais certainement pas oubliées puisqu’entre-temps des internautes et blogueurs ont fait circuler les images sur la toile. « Nous espérons que cela ne va pas se reproduire », a ajouté le porte-parole.

Si la bévue peut prêter à sourire, l’incident diplomatique n’est pas loin : ces torpilles nucléaires, destinées à être lancées depuis un sous-marin, ont été créées pour contourner le bouclier anti-missiles de l’OTAN, sous forte influence américaine, les États-Unis étant son premier pourvoyeur de fonds.

Pour Vladimir Poutine, la Russie doit être capable de déjouer « n’importe quel bouclier anti-missiles ». Si l’erreur est malencontreuse, le message, lui, est passé…

journaldugeek.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.