Kim Kardashian braquée à Paris : Au moins neuf millions d’euros de bijoux volés

Kim Kardashian victime de vol
Kim Kardashian

La star américaine de la téléréalité Kim Kardashian, 35 ans, a été agressée dans la nuit de dimanche à lundi, dans une résidence privée de luxe du VIIIe arrondissement de Paris, par cinq hommes armés et vêtus de blousons de type bombers siglés police.

La star est sous le choc mais n’a pas été blessée. Elle a quitté la France lundi matin après avoir porté plainte et été entendue par la police. Le préjudice du vol, principalement des bijoux, est évalué à au moins 9 millions d’euros.

Kim Kardashian «a décollé de l’aéroport du Bourget tôt lundi matin», a expliqué une source proche du dossier, sans préciser la destination de l’épouse de Kanye West. «Elle est vraiment très sonnée, mais elle est indemne», a déclaré la porte-parole de la star. Peu après, son mari, le chanteur Kanye West, a interrompu en urgence un concert à New York. Kim Kardashian était à Paris pour la Fashion Week lorsque l’agression s’est produite.

L’agression s’est déroulée vers 2 h 30 du matin. Cinq hommes armés ont fait irruption au 7 rue Tronchet, dans une résidence de luxe du VIIIe arrondissement de Paris, à deux pas de La Madeleine. Sous la menace d’une arme ils ont menotté le veilleur de nuit avant de lui ordonner de les conduire et de se faire ouvrir la porte de la chambre de la star. trois des malfeiteurs sont restés à l’entrée de l’immeuble pour faire le guet. Kim Kardashian a été menacée avec une arme sur la tempe. La star a ensuite été ligotée (mains et pieds scotchés) et enfermée dans la salle de bains pendant que les malfrats dérobaient deux téléphones portables et de nombreux bijoux dans un coffret. i>Télé précise également qu’un portefeuille et 1 000 dollars en liquide ont été volés. La valeur des bijoux serait évaluée à au moins 9 millions d’euros, dont une bague estimée à 4 millions d’euros.

Selon nos informations, avant de prendre la fuite, dont certains à vélo, les malfaiteurs ont enfermé le concierge de la résidence de luxe dans la cage d’escalier. L’homme a été menotté et les pieds liés. Les caméras de surveillance n’ont pas permis d’établir la direction de fuite des agresseurs.
actu.leparisien.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.