Kédougou : Campagne de vaccination contre la fièvre jaune, les acteurs de la presse pilotent la sensibilisation

En prélude à la campagne de vaccination contre la fièvre jaune prévue du 15 au 24 février prochain,

la région médicale de Kédougou responsabilise les journalistes afin qu’ils puissent fortement contribuer à la sensibilisation des populations. C’est dans ce contexte qu’une rencontre d’orientation de ces derniers s’est tenue le vendredi 12 février 2021 à la salle de réunion de l’école trypano 1, pour échanger sur leur rôle et faire adhérer massivement les populations en leur faisant comprendre toute l’utilité du vaccin qui va protéger à vie. Cette vaccination concerne Tambacounda et Kédougou, suite à la réaparution de la maladie les mois de décembre et janvier derniers dans ces deux régions. Pour Kédougou, plus de 195.000 personnes sont visées par cette vaccination soit 95% de la population.

Interviewé à l’issue de la rencontre Amadou Diop du quotidien national Le Soleil, a tout simplement fait savoir le rôle que doit jouer la presse dans cette campagne en cette période de COVID-19. Il a laissé entendre que « la riposte contre la fièvre jaune, n’a rien à voir avec la COVID-19 », Selon M. Diop les acteurs de la presse doivent jouer un rôle d’information, de sensibilisation pour faire la part des choses afin que les populations puissent massivement accepter ce vaccin. Il a dans ce sens fait comprendre le discours du Président de la République Macky Sall sur la vaccination contre la COVID-19, qui est prévue en fin février avec la première cible qui sont les agents de santé avant sa généralisation dans le pays. Un point sur lequel les acteurs des médias doivent surtout insister dit-il. Il faut tout au plus retenir que cette rencontre a eu lieu après un CRD tenu sur la question. Et il s’avère que la participation des journalistes pour une campagne de masse est importante. En claire, la riposte contre la fièvre jaune vise l’ensemble de la population âgée de 9 mois à plus, exceptés les enfants de moins de 9 mois et les femmes enceintes.
En attendant la date du 15 février, les acteurs de la presse s’activent dans la sensibilisation afin d’amener les habitants à combattre la fièvre jaune en acceptant de se faire vacciner comme prévu.
Cheikhou KEITA
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.