Kédougou : le Lycée Technique abrite une journée de sensibilisation sur le genre et l’entrepreneuriat

Co-organisée par la cellule genre du Lycée Technique Industriel et Minier Mamba Guirassy de Kédougou (LTIMK)

et la cellule d’appui à l’insertion, la journée de sensibilisation sur le genre et l’entrepreneuriat a réuni le samedi 14 décembre 2019, élèves, parents d’élèves, partenaires et professeurs.

Le but clairement défini est de mieux sensibiliser les élèves surtout les filles et les parents sur l’utilité de la formation professionnelle et techniques pour la promotion de l’accès des filles, leur maintien et leur insertion dans ces filières a fait savoir Nafissatou Ndiaye Diakhité agent suivi genre du projet ESP-EPE (Essor du Secteur Privé par l’Education Pour l’Emploi).

Selon elle, le projet canadien ESP-EPE à travers le ministère de la formation professionnel, appuie dans la valorisation de la formation professionnelle et technique pour les élèves mais particulièrement pour leur insertion dans le secteur privé. Pour pallier les disparités au niveau des familles et des établissements poursuit-elle, Mme Diakhité évoque la nécessité de procéder à une large sensibilisation afin de faire respecter les droits des femmes, eu égard à la formation professionnelle et technique mais aussi à leur employabilité dans les entreprises.

C’est dans cette optique que la coordonnatrice de la cellule genre Aminata Kaba Touré a laissé entendre que ; « le genre est un concept sociologique, un construit social, un outil d’analyse mais aussi une approche de développement» et qu’il ne doit pas y avoir de discrimination entre l’homme et la femme en matière d’éducation, indexant l’éducation religieuse qui est souvent exigeante sur certaines notions dans l’éducation.

Mme Touré en a profité pour informer sur le taux d’employabilité des hommes et des femmes dans les entreprises au Sénégal. C’est ainsi qu’elle a rappelé l’étude de la banque mondiale sur la faiblesse de la croissance économique et les inégalités et contraintes des femmes. Selon cette étude dit-elle, les femmes représentent 51,1% contre 49,9% des hommes au Sénégal. Concernant les inégalités, Mme Touré a tout simplement évoqué le document SNEEG (Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité du Genre), qui informe sur le secteur informel où 79,9% des hommes travaillent contre 20,1% des femmes. Toujours selon, elle 87,20% des hommes sont employés dans les industries extractives contre 2,8% des femmes à Kédougou. Voilà tout ce qui fait la nécessité de sensibiliser sur la formation professionnelle des filles.

Dans ce même élan l’APE du lycée Abdoulaye BA a tout au plus salué l’organisation de cette journée qui a permis d’éclairer la lanterne des parents mais aussi des élèves sur la place des femmes dans la société faisant référence à la ministre des mines qui est une femme. Venu représenter le proviseur, le directeur des études Ibrahima Diouf a montré l’engagement des partenaires de l’établissement dans l’amélioration des conditions des apprenants dans la formation professionnelle et technique annonçant les infrastructures mises en place par ces derniers.

La journée de sensibilisation a été présidée par l’Inspecteur Diakhaté, Secrétaire général de l’Inspection d’Académie de Kédougou qui a aussi salué la tenue de cette journée tant importante pour la région notamment dans la formation professionnelle et technique des jeunes de surcroît les filles.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.