Kédougou : Une rencontre d’orientation des acteurs a eu lieu sur les MTN

Pilotée par la société civile, l’Alliance Nationale des Jeunes (ANJ) pour la santé de la reproduction

et de la planification familiale du Sénégal, la région médicale de Kédougou a organisé le samedi 11 janvier 2020 une rencontre avec les relais, OCB, Bajenu gox et journalistes pour mieux les orienter dans l’élimination et le contrôle des maladies tropicales négligées.

L’initiative vient de la société civile ANJ et elle entend développer des actions qui vont soutenir la stratégie nationale du ministère de la santé a fait savoir son coordonnateur Dame NDiaye. Et pour ce faire dit-il, l’ANJ compte sur la mobilisation sociale afin de mieux sensibiliser sur les MTN.
« Nous, notre rôle c’est d’accompagner le ministère de la santé et nous mettons tous les moyens de notre côté pour qu’on puisse ensemble développer des stratégies pour aller vers le contrôle ou l’élimination des maladies tropicales négligées » a poursuivi M.Ndiaye

Ainsi, il est tout au plus revenu sur le rôle dévolu aux organisations qui sera de développer des actions de sensibilisation, à ce qu’elles arrivent à porter la communication dans les zones les plus décentralisées.
Une nouvelle planification est attendue en cette année 2020 pour plus corser les activités de sensibilisation pour l’élimination et le contrôle des maladies tropicales négligées a enfin affirmé M. Ndiaye.

Revenant sur l’objectif du jour, le point focal des MTN de la région médicale de Kédougou Issa Hann a indiqué que les MTN sont des maladies qui sont dans l’organisme et que l’individu vit avec, mais malheureusement affirme-t-il, les gens ne se rendent au niveau des structures sanitaires que lorsqu’il y a complication. M. Hann éclaire la lanterne des participants concernant le retard dans le traitement qui pourrait poser des problèmes laissant des séquelles. Selon le spécialiste, les MTN sont causées par les piqûres de moustiques.

Il est revenu sur la campagne d’administration des médicaments qui ciblait les enfants de 5 à 14 ans qui sont souvent dans les eaux douces favorables à la bilharziose une des MTN.
En claire, les MTN sont liées aux eaux douces et dans ce cas l’exposé de M. Hann a permis de savoir que les zones d’irrigation et de barrage sont défavorables à celles-ci.

La défécation à l’air libre est aussi un phénomène qui favorise les MTN d’où la nécessité de valoriser l’éducation sanitaire avec l’utilisation de latrine, diminuer l’utilisation d’engrais humain, traiter les eaux destinées à la consommation, laver les fruits et légumes avant consommation et éviter la géophagie autrement dit cesser de manger du sable.
Les différents partenaires qui soutiennent cette initiative sont les élus mais aussi l’USAID NEEMA et l’USAID Fhi 360.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.