Kédougou: Le Gouverneur appelle à l’engagement communautaire pour préserver l’environnement

Chaque 5 juin est célébrée la journée internationale de l’environnement. Kédougou à l’instar des autres régions

du Sénégal l’a célébrée dans un contexte particulier à Mako dans la commune de Tomboronkoto où le Gouverneur de région Saer NDAO s’est rendu en compagnie d’une forte délégation.

Dans cette commune, plusieurs exploitants d’or intervenaient illégalement la saison passée dans le fleuve Gambie, contribuant dangereusement à la dégradation de l’environnement. C’est pourquoi, cette localité a été choisie cette année pour constater non seulement les dégâts causés sur l’environnement mais pour inviter la communauté à s’engager dans la protection des terres et de la biodiversité.

C’est ainsi que le Maire de Tomboronkoto Nfaly Camara s’est réjoui du choix de sa commune pour célébrer cette journée. Il en a profité pour dire que la dégradation de l’environnement impacte négativement sur la population. Au sujet des exploitants illégaux, M.Camara a montré qu’il avait pourtant échangé avec les acteurs de la dégradation. Ces derniers n’ont pas voulu coopérer à l’époque pour rétablir le lieu après usage. Toutefois, il se dit soulagé par l’entreprise PMC qui s’est engagé à réhabiliter l’espace en reboisant avec diverses espèces. Pour la cérémonie de reboisement du jour, 125 sujets de 8 espèces ont été plantés.

Dans cette optique, le directeur général de PMC Russell White a pris la parole pour saluer la collaboration avec la commune de Tomboronkoto et les autorités, à travers la direction régionale de l’environnement. Ainsi, M. White a indiqué que le devoir de l’entreprise est d’accompagner humainement et techniquement dans la remise en état du site. Pour une réussite de son engagement, le DG de PMC a invité la communauté à s’impliquer dans le processus.

Il faut dire qu’au-delà de cette réhabilitation, l’entreprise minière a aussi un programme de compensation de la biodiversité. Selon le porte parole Cheikh Sylla superintendant de l’environnement et responsable du département Environnement de PMC, l’entreprise s’intéresse aussi à la conservation de la biodiversité à l’échelle de la commune de Tomboronkoto. En plus, une interconnexion est établie dans le département avec un programme intégré de conservation communautaire et de développement des moyens de subsistance. Pour M. Sylla, ceci permettrait aux communautés d’avoir des alternatives de consommation et d’exploitation des ressources.

C’est dans cet élan que le gouverneur a reconnu que n’eût été l’engagement de PMC et de la commune de Tomboronkoto, le site dévasté par les exploitants illégaux serait difficilement réhabilité. Selon le chef de l’exécutif régional, il faut un soutien de PMC et un engagement communautaire, surtout des jeunes pour accompagner ce projet et ensemble essayer de redorer le blason pour permettre aux populations d’avoir des terres qui peuvent être utilisées pour l’agriculture.

«Face à l’action de l’homme le cycle hivernal est perturbé. Face à l’action de l’homme, les attentes dans l’agriculture sont complètement hypothéquées. Face à l’action de l’homme, nous ne pouvons présager de rien, parce que les changements climatiques commencent à nous agresser fortement. Nous devons changer de posture. Nous devons changer de paradigme et aller dans le sens de préserver l’environnement à travers la biodiversité. Préserver les écosystèmes et savoir comment profiter de cet environnement là », a martelé le Gouverneur. M. NDAO a dans ce sens fait comprendre que le combat n’est pas seulement l’affaire des Maires mais de toute la communauté.

Il s’est, chemin faisant, réjoui de la manière dont est organisée cette journée, sans le moindre folklore qui fait perdre souvent le temps. Le projet de réhabilitation se poursuit et les acteurs galvanisés à se donner la main pour réussir l’engagement dans le projet.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.