A Kédougou, le premier ministre rappelle les réalisations faites par le gouvernement dans la région et promet d’autres.

Kédougou
Le Premier ministre, Mohammed Boun Abdallah Dionne

Le Samedi 15 juillet 2017, le Premier Ministre Mohammed Boun Abdalah Dionne était l’hôte

des populations de la région de Kédougou. Sa visite entre dans le cadre de la préparation des législatives du 30 juillet prochain.
Prenant la parole, il s’est d’abord prononcé sur les réalisations faites dans la région par l’Etat, dont la création du Domaine Agricole Communautaire (DAC) d’Itato qui, de son avis, est un moteur pourvoyeur d’emploi pour la jeunesse. En plus de cela, le premier ministre a cité la création du commissariat de police pour la sécurité des populations de Kédougou, la construction du pont de Fongolimbi d’un coût global de 4,8 milliards de nos francs, la reconstruction de la RN 7 entre Tambacounda et Kédougou, précisément l’axe Diallakoto-Mako, estimé aussi à une valeur de 24 milliards de francs CFA. Ce qui lui fait dire que « Kédougou est en chantier ».

Dans la même lancée, il a aussi annoncé la construction d’un hôpital régional à Kédougou dont le coût sera de 6 milliards et du tronçon Kédougou-Dindéfélo qui sera aussi bitumé a-t-il fait savoir. L’annonce qui a surtout retenu l’attention des populations, c’est celle de la construction du corridor Kédougou-Labé, en République de Guinée, qui va permettre aux populations des deux pays d’entretenir facilement des échanges commerciaux.
Toujours devant les populations, Mohammed Boun Abdalah Dionne a fait savoir la richesse du sous sol de Kédougou en ressources naturelles telles que le marbre, le fer et l’or entre autres. Par rapport à ces ressources, il a évoqué que la question du fonds social minier qui a toujours été un problème, est déjà réglé avec la révision du code minier voté par l’assemblée nationale. Ce qui va permettre aux populations de bénéficier des retombés des sociétés minières, en affectant un fonds de péréquation et d’appui aux collectivités locales. Kédougou, ne doit plus souffrir de pauvreté avec ses ressources qui sont très importantes, a-t-il poursuivi et concernant la commercialisation de l’or des orpailleurs traditionnels, trois comptoirs d’or sont déjà mis en place à Kédougou, informe-t-il. De son avis un plateau technique digne de ce nom est aussi prévu pour le centre de santé de Salémata.

L’Etat a été remercié par d’autres orateurs comme le vieux Khalifa Tounkara de BBY et le président du conseil départemental Lensény Sy, pour certaines réalisations constatées comme le problème d’eau qui inquiétait plus d’un au nouveau lycée de Kédougou. Ce dernier sera fonctionnel dès l’ouverture prochaine. Le problème est devenu à ce jour un vieux souvenir, l’eau y coule déjà à merveille grâce au PUDC selon Lensény Sy. La création d’un tribunal régional et la construction de la route Kédougou-Salémata ont été saluées par ces derniers. Quant au maire et député sortant de Kédougou Mamadou Hadji Cissé, encore candidat à sa propre succession aux législatives de 2017, pour le compte de BBY, il s’est félicité de la solution trouvée à la question du fonds social minier qu’il affirme avoir défendu à l’assemblée nationale. Pour le PM, ces réalisations faites à travers le pays sont une façon de concrétiser les objectifs de l’acte 3 de la décentralisation.
Terminant son discours, Mohammed Boun Abdalah Dionne a invité les citoyens à retirer leurs cartes d’électeurs afin de s’acquitter de leur devoir citoyen le jour du 30 juillet 2017.
CHEIKHOU KEITA : Actuprime.com

Laisser un commentaire