Kédougou: le gouverneur en visite au poste de transformation de l’énergie hydroélectrique du barrage de Sambangalou, plaide pour la sécurité

La cellule de communication du projet de construction du barrage de Sambangalou s’est rendue le mercredi 21 octobre

2020 à Kédougou. Il s’agit pour la cellule de s’enquérir de la situation des travaux du poste de transformation de Kédougou qui doit scinder l’énergie hydroélectrique entre le Sénégal et la République de Guinée. L’équipe de la cellule de communication a été dirigée par le Gouverneur de région Saer Ndao jusqu’au niveau du poste, où une équipe d’ingénieurs de l’entreprise KEC a fait l’inventaire des travaux.

Mais la question qui a plus retenu l’attention de l’autorité est la sécurité. C’est dans cette dynamique que le responsable hygiène, santé et sécurité de KEC Lassana Sylla a fait comprendre au Gouverneur et sa délégation toute l’importance que l’entreprise accorde au respect de la pandémie avec tout un dispositif mis en place pour prévenir la maladie.

Ainsi, le chef de l’exécutif régional a salué les efforts consentis pour la sécurité des personnes et de l’environnement par l’entreprise avant de déceler le manque de salle d’isolement au cas où il y’aurait d’éventuels suspects de COVID-19, mais aussi leur recommande de mettre en place un Plan d’opérations Internes (POI).

Il s’est tout au plus réjoui de l’expertise locale mise en avant par l’entreprise et ses sous traitants employant au total 84 Sénégalais sur les 97 travailleurs au niveau du poste hydroélectrique. Saer Ndao n’a pas manqué d’exhorter les entrepreneurs locaux à fournir un tavail de qualité pour gagner la confiance des employeurs. Insistant sur la sécurité, il a demandé aux responsables des travaux de tenir compte des animaux avec la ligne électrique et des populations qui vont dans l’avenir habiter ces zones à haut risque. M. Ndao a recommandé de renforcer la sensibilisation des populations surtout avec la bonne parole pour qu’elles adhèrent au projet.

S’agissant de la fourniture en électricité il a laissé entendre que l’espoir est permis avec la construction du barrage de Sambangalou qui va résorber le gap dans la région passant de 6.600 à 30.000 volt. Selon lui, si cela est fait, Kédougou pourrait accueillir plusieurs investisseurs qui vont développer la région dit-il.

Dans la foulée, l’ingénieur AECOM à travers la personne de Balla Gaye expert PGSE hygiène, santé, sécurité au nom de l’entreprise s’est réjoui de la visite de la délégation. M.Gaye rassure le renforcement des dispositifs émis par le Gouverneur à savoir la mise en place d’un POI et d’une salle d’isolement et faire des campagnes de sensibilisation des populations.

À en croire l’ingénieur, la ligne d’interconnexion avait impacté le pays bassari, le Parc Niokolo Koba et l’aérodrome de Kédougou mais, poursuit-il, des solutions ont été trouvées pour épargner ces patrimoines. Au dela, le cas de 14 Personnes affectées par le Projet (PAP) est noté par la ligne d’interconnexion dont une école, mais des solutions d’indemnisation sont trouvées a fait comprendre l’ingénieur Balla Gaye avant de préciser que les 13 sont des PAP agricoles. Il a aussi tranquilisé les esprits avec la gestion de l’environnement qui sera impacté par la ligne électrique, avec le concours du service des eaux et forêt.

Pour rappel, le poste de transformation de Kédougou a une capacité de 225 KWA, qui va distribuer l’énergie hydroélectrique de Sambangalou entre le Sénégal et la Guinée Conakry passant par Maali de Guinée et Tambacounda.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.