Kédougou : Une bande d’association de malfaiteurs miniers arrêtée dans le parc national Niokolo Koba

Au total, 15 chinois, 3 ghanaéns et 3 Sénégalais dont le conservateur du parc national Niokolo Koba

, le directeur régional des mines à Kédougou et le maire de Ninéfécha sont arrêtés par la gendarmerie et déférés au parquet du tribunal régional de Kédougou. Ils ont été arrêtés pour exploitation illégale d’or dans le parc Niokolo Koba. Les interpellations ont démarré depuis le samedi 01 juin 2019.

L’affaire est partie des gros engins Caterpillar du groupe chinois qui exploitait de l’or depuis le 24 mars dernier, sans permis d’exploitation et en complicité avec les responsables précités. Ces derniers auraient reçu des pots de vin et en plus du carburant pour certains. Ils travaillaient dans deux sites dont le plus identifié est à 3 km du village de Mandathiès dans le parc et se trouvant dans la commune rurale de Ninéfécha. Pour ces sites, la supposée association de malfaiteurs a massacré plusieurs troncs d’arbres sur leur passage, leur permettant d’accéder aux différents sites a indiqué le commandant de compagnie de la gendarmerie de Kédougou.

Ainsi, ils ont été arrêtés et déférés au parquet pour atteinte au code minier, atteinte au code de l’environnement, et circulation illégale dans le parc avec de gros engins. Leurs engins sont présentement sous le contrôle de la gendarmerie. Informé de la situation de son équipe à Kédougou, le patron de ces chinois à Dakar a pris la fuite. Il se trouve aussi dans le collimateur des hommes en bleu a expliqué le commandant de la COMPAGEN Abdoulaye Diouf.

Toujours à en croire le commandant, ces chinois gagneraient 600 à 800 grammes d’or par semaine soit 20.000 f CFA le gramme a-t-il fait savoir. Ce qui donnerait 12 millions à 16 millions de francs CFA par semaine à cette entreprise, d’où un véritable business au détriment du peuple sénégalais.

Un appel téléphonique du conservateur du parc national Niokolo Koba, lors de la venue du ministre de l’environnement au mois de mai dernier à Kédougou a été retrouvé par la SONATEL sur recommandation de la gendarmerie, disant à l’équipe chinoise; « je vous ai dit de quitter le parc avant qu’on ne vous trouve sur le lieu car le ministre est en tournée dans la région » a rendu compte le commandant Diouf.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la gendarmerie suit les instructions du président de la République sur la protection de l’environnement. De l’avis du commandant de compagnie, l’enquête va se poursuivre dans la région pour identifier et arrêter toutes les entreprises chinoises qui exploitent illégalement de l’or. Par ailleurs, toute autre personne qui aurait eu à bénéficier d’un sou de cette entreprise chinoise sera arrêtée par la gendarmerie a enfin affirmé le commandant de la compagnie de gendarmerie de Kédougou.

Avant cette arrestation des chinois, la gendarmerie avait fait une importante saisie de pirogues et machines de dragage des maliens au village de Kabatéguinda dans le fleuve Gambie. Ces derniers avaient fini de polluer toute l’eau du fleuve avec de l’huile moteur et des produits toxiques comme le mercure.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.