A Kédougou: Le Magal de Touba 2017, respecté par les fidèles talibés mourides de la commune.

Magal de Touba à Kédougou
Image d'illustration

Mercredi 8 novembre 2017 à Kédougou. Boutiques fermées, silence de cathédrale, dans certains recoins

, des clients au compte gouttes, c’est le décor du marché central de la commune en ce jour de la célébration de la 123e édition du grand Magal de Touba à Kédougou.

Nombreux sont les fidèles commerçants qui ont rallié la ville sainte pour participer au jour marquant l’exil au Gabon du fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, par l’effet du colon. Les adeptes du mouridisme ne peuvent mieux faire que ça. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de s’y rendre ont tout simplement célébré sur place et à leur manière.

Le quartier mosquée, précisément sur le long de la route de fongolimbi où réside une forte communauté mouride dirigée par Baye Moustapha Dieng, a célébré dans la plus grande ferveur. Dans la matinée, hommes et femmes sont aperçus sous des tentes, marmites et autres ustensiles de cuisine en mains pour préparer des repas pour les fidèles musulmans venus partager ce jour.

Interrogé, le guide religieux a laissé entendre: « C’est Sérigne Touba qui nous a recommandé de partager ce grand jour. Nous talibés mourides qui sommes restés à Kédougou, célébrons le Magal sur place comme l’a recommandé le sérigne, avec le soutien de tous les fidèles musulmans. Il nous a ordonné de célébrer ce jour où que nous soyons. C’est une façon de montrer le travail accompli par Sérigne Touba envers le Tout-Puissant. Outre, il nous a exhorté le travail qui est le fruit de la liberté de l’individu et je prie une bonne santé pour tous les fidèles afin de conclure dieureudieuf sérigne Touba ».
Une lecture du saint coran est prévue pour toute la durée du Magal.
CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire