Kédougou : La journée internationale de l’enfant africain célébrée en différé

Tout a démarré par une marche pacifique des enfants avec des banderoles.

Ils sont partis de la maternelle municipale à la préfecture, pour remettre un mémorandum au chef de l’exécutif départemental, contenant l’ensemble de leurs préoccupations.

Cette journée marquant la 29ème édition est célébrée sous le thème: « action humanitaire en Afrique, les droits des enfants d’abord ». Prévue le 16 juin, Kédougou l’a célébrée en différé le 22 juin vu le contexte de l’examen du CFEE les 18 et 19 juin. La célébration du 16 juin par les enfants est une façon pour eux d’apporter un soutien moral aux enfants victimes du massacre de Sowéto en Afrique du Sud en 1976, lors d’une manifestation des élèves revendiquant le respect de leurs droits durant l’apartheid.

A Kédougou, c’est le CDPE (Comité Départemental de l’Enfance), qui a mouillé le maillot pour faire honneur aux enfants mais en collaboration avec l’ONG World Vision et l’UNICEF entre autres.
Ce fut l’occasion aussi pour les enfants de dire les maux qui gangrènent leur vie quotidienne dans la région. Tout compte fait, lors de la remise du mémorandum au préfet, la présidente du parlement des enfants Kadidiatou Niakhasso n’a pas lésiné sur les mots pour dire les réalités qu’ils vivent.
« Les enfants font face à d’énormes problèmes à Kédougou notamment l’exploitation des enfants surtout dans les sites d’orpaillage (diouras), l’abandon scolaire, les mariages précoces et les grossesses précoces, l’absence de pièce d’Etat civil, la mendicité, les viols et abus sexuels entre autres » a fait savoir la présidente du parlement des enfants Melle Niakhasso. Selon elle, les mariages précoces peuvent être à l’origine de plusieurs cas de décès des filles.

Par ailleurs, elle est revenue sur l’importance de la pièce d’Etat civil que les parents ne doivent pas négliger pour leurs enfants.
« Chers parents, je vous demande d’enregistrer vos enfants à l’Etat civil dès leur naissance. D’abord à l’hôpital qu’on vous fasse le certificat d’accouchement et juste après le baptême rendez-vous à la mairie au bureau de l’Etat civil pour qu’on leur fasse un volet de façon gratuite et à partir de ça vous pouvez faire un extrait pour votre enfant. Ce qui ne coûtera pas plus de 300f CFA au lieu de dépenser une forte somme pour son baptême » a laissé entendre Kadidiatou Niakhasso.

Dans la même dynamique, le point focal du CDPE Mandiaye Diao a fait savoir que les enfants sont en avance sur les parents. « Les parents sont négligents sinon le CDPE a fait d’énormes efforts d’alerte et de veille qui ont occasionné des résultats probants. Nous avons intérêt à accompagner les enfants mais aussi, il faut savoir que nous avons fait un grand pas pour les enfants. Rien qu’en 2017, le CDPE en collaboration avec l’UNICEF a enrôlé 4500 enfants à l’Etat civil dans le département.

En tout cas pour réussir tout ce qui est en train d’être fait et doit être fait pour les enfants, il va falloir une approche holistique, que tout le monde s’implique pour le respect des droits des enfants a indiqué M. Diao. Par ce que poursuit-il, nous constatons qu’il y a un véritable manque d’éducation des enfants à Kédougou qui sont de tout temps interpellés par la police sur des questions d’agression organisée avec des chiens, de vol entre autres. Je crois que si les parents ne font rien, plus tard on aura de grands groupes de bandits à Kédougou a-t-il martelé.

Venu présider la cérémonie, l’adjoint au préfet de Kédougou Mamadou Sow a fait savoir qu’environ 150 enfants n’ont pas fait l’examen du CFEE cette année faute de pièce d’Etat civil dans le département et près de 1000 dans la région. Pour lui, il urge de mener le combat dans une synergie des actions pour mieux sensibiliser sur les droits des enfants. M. Sow a dans cet élan exhorté les organisateurs de la journée à réserver des prix aux meilleurs élèves du département dans les prochaines années à la célébration du 16 juin.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.