Kédougou: l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT) pour la fin des conflits territoriaux

C’est au cours d’un CRD tenu le lundi 5 juillet 2021à Kédougou que la direction de l’ANAT a vulgarisé le plan

national d’aménagement et de développement du territoire. Plusieurs autorités administratives et élus territoriaux ont pris part à la rencontre. Dans les débats, le directeur général de l’ANAT Mamadou Djigo par ailleurs ingénieur aménageur de territoire a fait comprendre que « le grand plan national d’aménagement et de développement territorial du Sénégal oriente et guide les autres territoires », partant des schémas communaux aux départementaux.

Selon M. Djigo, c’est le schéma communal qui doit édifier sur la création de certaines aires comme les cimetières dans les communes. Au delà dit-il, « le plan d’occupation des sols tels que les champs, les zones d’extension urbaine, la voirie permettront de règler certains problèmes ». Les schémas départementaux et de cohérence territoriale poursuit Mamadou Djigo, sont adossés aux métropoles à l’image de la métropole internationale de Dakar, où il y a une conurbation rapide qui est en train de se faire entre Dakar et son interland a-t-il laissé entendre.

« C’est le même cas à Kédougou où, on retrouve certains quartiers dans une autre commune » a-t-il illustré tout en rassurant que cette conurbation sera règlée avec les schémas de cohérence territoriale. Il a aussi fait savoir que pour les zones spécifiques, l’Etat a pris la décision d’avoir une organisation spaciale qui va du haut vers le bas ou du bas vers le haut pour résoudre ces questions.

À son tour, le maire de la commune de Kédougou Mamadou Hadji Cissé a félicité le directeur général de l’ANAT pour la vulgarisation du plan national d’aménagement et de développement du territoire. Il a avancé que c’est avec ce plan que Kédougou a été érigée en métropole d’équilibre. « Aujourd’hui c’est l’Etat qui s’est engagé à développer les territoires en créant des infrastructures qui vont permettre aux populations de rester sur place, de travailler sur place et de capter des investissements » a martelé le maire.

Le maire de Kédougou se dit être en phase avec ce plan qui va prendre en charge toutes les préoccupations notamment le problème des limites du territoire communal qui bloque la plupart des projets du conseil municipal. Le CRD a été présidé par le gouverneur Saër Ndao qui n’a pas occulté les difficultés que Kédougou avait dans la maîtrise de son espace territorial et qu’il fallait ce document de base accompagné d’outils performants pour avoir une meilleure vision sur l’aménagement du territoire a-t-il indiqué en marge de la rencontre.

Le gouverneur a tout au plus assuré que ces outils performants vont permettre d’interagir en temps réel et de prendre toutes les préoccupations qu’il y’avait au niveau de l’aménagement du territoire. À en croire M. Saër Ndao, la phase pratique permettra de savoir que l’aménagement du territoire est le vécu des populations nonobstant les difficultés constatées dans sa mise en oeuvre par le passé. Le gouverneur a en outre estimé que le document est une projection dans l’avenir qui va amener le pays à être efficace dans la gestion de nos villes et de nos cités.
Cheikhou KEITA
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.