A Kédougou, un hippopotame en errance hante le sommeil de la population du quartier Dinguessou

0
216
Un hippopotame en errance abattu à Kédougou

C’est vers les coups de 4 heures du matin que la population du quartier Dinguessou a découvert

la présence d’un hippopotame aux abords des maisons. L’animal au tronc robuste, le pelage noir avec de courtes pattes palmées, guidé par une tête encéphalique se déambulait comme un domestique traversant quelques maisons de la ville, défonçant les portes des habitations. Ne pouvant plus retrouver son milieu naturel (le fleuve), il a installé une insécurité et une psychose totale chez la population.

Une large concertation entre forces de sécurité et de défense, de voir comment ramener l’animal vers son milieu naturel, n’a finalement trouvé une bonne issue. L’unique solution qui s’imposait c’était de l’abattre.

C’est ainsi que l’autorité administrative a donné le feu vert de l’abattre afin de mettre la population à l’abri du danger que cela constituait. Le monstre serait âgé de trois ou quatre ans et provenait du fleuve Gambie.

Il a été abattu par cinq coups de balles aux environs de 8 heures et demi, par le gérant de l’hôtel Relais, après une balade dans de nombreuses maisons du quartier Dinguessou.

L’apparition de cet animal en plein centre ville en cette période de l’année suscite beaucoup d’interrogations en matière de sécurité des populations qui vivent aux abords du fleuve Gambie.
Ainsi, la question de l’équipement adéquat pour les agents des eaux et forêt se pose comme une nécessité, afin de prendre en charge de tels cas, quand on sait que celui-ci n’est pas le premier à Kédougou.
Par le passé, il a été noté, selon les rumeurs, le cas d’un Koba et d’un gros singe rouge qui se sont retrouvés bizarrement à cette même période de l’année dans le marché central.

CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire