Kédougou : la société minière IAMGOLD et World Vision optent pour une eau de qualité pour les habitants du village de Guémédji

Situé à plus de 130 km de Kédougou, le village de Guémédji, département de Saraya, commune de Médina Baffé

a été le samedi 30 novembre 2019, la destination de la délégation des autorités, responsables de World Vision et IAMGOLD.
A leur tête l’adjoint au sous préfet de Bembou Sékou Vieux Diatta. L’objectif du déplacement est de procéder au lancement du projet de mobilisation sociale pour la promotion de la qualité et de la quantité de l’eau destinée à la consommation des ménages dudit village, pour promouvoir l’hygiène et la santé de la population.

Pour une durée de 3 mois, ce projet va davantage sensibiliser la population sur l’utilisation de produits « Aquatabs » dans la potabilisation de l’eau. C’est un projet pilote, initié par l’ONG internationale World Vision et qui sera financé à 95% par la société minière de la localité IAMGOLD.

Dans le cadre de ce projet d’amélioration des conditions de vie des habitants du village de Guémédji, l’Adjoint au Maire de Médina Baffé issu du village de Guémédji Talata Camara a exhorté les siens à faire bon usage des produits « Aquatabs » qui seront octroyés par les partenaires, souhaitant la bienvenue à la délégation.

Intervenant dans le même sens, le directeur régional santé, sécurité, développement durable de la société IAMGOLD, François Philippart a fait savoir que le village de Guémédji est une priorité pour le projet « BOTO » (site minier de IAMGOLD). A en croire François Philippart l’entreprise minière qui est à la recherche de permis d’exploitation, est bien consciente du problème d’eau dans ce village et compte œuvrer pour trouver des solutions bien sûr avec la contribution des ONG comme World Vision et des populations.

C’est dans ce contexte que le responsable Eau, Hygiène, Assainissement de World Vision Sénégal André Faye a salué la mobilisation faite pour le lancement.

« Nous remercions la population de Guémédji pour la mobilisation. Ça montre déjà une très bonne image du projet de mobilisation sociale qui permettra de faire un suivi dans la promotion de l’hygiène et de la santé de la population » a laissé entendre M. Faye. Selon lui, la mobilisation va continuer jusqu’à la fin du projet c’est-à-dire à 3 mois, ajoutant que « l’eau est source de vie mais aussi de santé ». Il a en outre fait savoir que la qualité est importante dans l’eau mais que la quantité ne doit être en reste. D’ailleurs c’est pour cette raison qu’il y était avec le responsable de BATIFORT pour voir ce qu’il y a lieu de faire pour réparer le second forage du village en panne.

En dehors de la question de l’eau, le chef de village de Guémédji Mady Keita a soulevé d’autres préoccupations de la population, à savoir le mauvais état de la route reliant son village à celui de Nafadji long d’une quarantaine de km, l’absence de poste de santé dans le village, qui est une difficulté pour les femmes enceintes, le manque d’emploi pour la jeunesse et l’insuffisance notoire d’enseignants dans l’école élémentaire.

Présidant la cérémonie, l’Adjoint au sous préfet de Bembou, Sékou Vieux Diatta a tout d’abord reconnu la pénurie d’eau qui sévit à Guémédji. Toutefois, il a rassuré la population qui doit se sentir Sénégalaise ayant le même droit que celle de Dakar en matière d’accès aux infrastructures sociales de base de surcroît en eau. L’Etat travaille dit-il, mais ne pouvant pas tout faire, les projets interviennent pour l’accompagner. Ainsi, il a salué la compétence des agents de World Vision dans l’exécution de certains projets dans la zone. M. Diatta a invité aussi la population à utiliser à bon escient les produits destinés à la purification de l’eau.

A la société IAMGOLD, le sous préfet rassure de la disponibilité des autorités à leurs côtés pour la réussite du projet « BOTO » mais surtout aussi quand il s’agit de l’intérêt des populations, rappelant la doléance du poste de santé de Diakha Macky, qui souhaiterait avoir une ambulance pour l’évacuation des patients dans les autres structures sanitaires.

Présent dans la délégation, l’IEF de Saraya Inspecteur Amadou Sow, a transmis l’assurance au sous préfet de pallier le déficit d’enseignant avec le quota des nouveaux sortants dès le mois de janvier. L’ensemble des services de l’État présents à Saraya ; IEF, Action Sociale, ADL et le service d’hygiène ont tous pris part à la cérémonie de lancement.
Pour rappel, Guémédji, est l’un des villages les plus peuplés de la commune de Médina Baffé totalisant 1516 habitants dont 889 hommes, 627 femmes et 812 enfants allant de 0-18 ans.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.