Education : Le container sans frontières de France au chevet des écoles du Sénégal et d’ailleurs

Initié en juillet 2020 en France, le projet de container sans frontières soutient les écoles du Sénégal

et d’ailleurs en matériels scolaires divers (des tables, des chaises, des tableaux, des étagères, des livres, des dictionnaires, des ordinateurs, des imprimantes, des photocopieurs) entre autres.

C’est un projet qui a été crée par Mr Christophe JEANMOUGIN, professeur de technologie au collège Gustave Courbet de Trappes et de sciences du numérique au lycée Dumont d’Urville de Maurepas dans le département des Yvelines en France. Il l’a réalisé grâce à la collaboration du club action citoyenne de son collège, composé de deux professeurs (Mr REDT professeur de Physique Chimie et lui-même), d’un conseiller principal d’éducation (Mr Damien LE MOAL) et d’une dizaine d’élèves a-t-il fait savoir.

De son avis, ils se sont donnés corps et âme pour construire ce projet durant l’année scolaire 2020/2021 avec comme ambition de rassembler 70 mètres cubes d’équipements scolaires et de réunir l’argent nécessaire pour financer le coût du projet essentiellement lié au coût du transport.
Mais dit-il « tout est parti de la sollicitation d’un surveillant du nom de Mr Boubou Ly du collège Gustave Courbet de Trappes qui cherchait du matériel scolaire pour son pays, le Sénégal, lors d’une simple discussion début juillet 2020 à la fin de l’année scolaire 2019/2021».

Ainsi, constatant que beaucoup de matériel scolaire ancien est écarté en France, et pourtant qui pourrait être encore utile dans des classes où il manque énormément de choses comme au Sénégal et dans d’autres pays également, le potentiel de ce projet est jugé important et réalisable par M. JEANMOUGIN.

« Pour récupérer ce matériel, j’ai contacté des collèges et des lycées de l’académie de Versailles, académie de mon lieu d’enseignement. Plusieurs ont répondu suite à mon appel. Ainsi, un collège qui renouvelait 11 salles de classe a pu proposer de nous donner à titre gracieux près de 250 tables et 500 chaises » a-t-il indiqué.
Même si ça va demander du temps, des moyens, une structuration du projet durant des années, il se fixe comme objectif de continuer à envoyer du matériel scolaire en amplifiant la quantité afin d’améliorer les conditions d’enseignement et améliorer le confort et l’efficacité des élèves au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique.

Selon lui, le nom de container sans frontières est né du fait que l’éducation traverse les frontières. Il dira aussi que sa création est une envie d’amitié, de fraternité et de solidarité internationale qui motive le projet.
« Nous souhaitons étendre le projet à d’autres pays. Deux associations dont l’une du Mali et une autre du Burkina Faso nous ont déjà sollicités pour équiper des écoles avec le type de matériel cités ci-dessus » a-t-il informé.
Le lancement de container sans frontières est prévu pour le 21 octobre 2021 au Sénégal plus précisément dans la région de Tambacounda.
Cheikhou KEITA
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.