Des kits alimentaires de l’Etat et ses partenaires de l’UNFPA et de ONU-FEMME pour les femmes vulnérables de Kédougou

Conduite par la directrice de la famille et de la protection des groupes vulnérables,

Docteur Fatou Ndiaye Dème, la délégation dudit ministère a prêté main forte aux femmes en situation de vulnérabilité dans la région de Kédougou.
Au total 501 femmes ont bénéficié le mardi 23 juin 2020 de kits alimentaires et d’hygiène composés de riz, d’huile, de savon, de masques et de sucre entre autres pour les 3 départements à savoir Kédougou, Saraya et Salémata.

Il faut cependant noter, que ce geste a été possible grâce aux efforts financiers de l’ONU femme avec une contribution de 102 millions de francs CFA et de l’UNFPA avec une rondelette somme de 170 millions. Pour cet appui aux femmes vulnérables 9 régions du Sénégal sont concernées dont 5 du sud du pays.

La cérémonie de remise des kits s’est déroulée à la gouvernance avec le concours de l’ensemble des partenaires locaux tels que le CLVF, l’ONG la lumière, le club des jeunes filles et le CCA. C’est dans cette optique que la directrice Mme Dème a fait comprendre que ce geste entre dans le cadre du programme sectoriel du ministère dénommé « le panier de la ménagère, les femmes font partie de la solution ».

Qui plus est, la cheffe de la délégation a indiqué que l’appui vient aussi renforcer le programme de résilience sociale et économique avec la COVID-19 qui est toujours présente au Sénégal. Selon Mme Fatou Ndiaye Dème, la pandémie a impacté négativement les ménages d’où l’intérêt de venir en aide à la cible.

Présidant la cérémonie, l’Adjointe au Gouverneur chargée des affaires administratives Mme Diégui Ngom Fall a magnifié cet appui à l’endroit des femmes vulnérables mais aussi des femmes victimes de violences basées sur le genre.
« C’est un appui qui vient à son heure en cette période de crise épidémiologique et cette couche vulnérable là en a besoin. Nous ne pouvons que remercier le ministère de la femme qui vient accompagner le programme de résilience économique et sociale très cher à Monsieur le Président de la République. A travers leur fameux slogan; « les femmes font partie de la solution », je pense que les femmes sont en amont mais aussi en avale de toute activité de lutte contre cette épidémie. Donc nous ne pouvons que les remercier et féliciter, mais les encourager également à poursuivre dans cette dynamique de donation. Ces dons vont donc servir les femmes de Saraya, Salémata et Kédougou » a affirmé Mme Ngom.

Au-delà des femmes vulnérables, les filles du Centre Conseil pour Adolescents ont été dotées de kits de protection adaptés pour leurs périodes de menstruation. Ainsi, la présidente départementale du parlement des enfants a remercié le ministère et a demandé en outre plus d’aide en faveur des filles pour mieux les encourager à faire face à la vie quotidienne.

Les femmes du CLVF ont salué à leur tour ce geste qui va leur permettre de supporter les violences économiques et conjugales, convaincues qu’elles sont confrontées à des difficultés dans leurs activités génératrices de revenus. La présidente du CLVF Mme Fily Cissokho a demandé au ministère des moyens logistiques pour sensibiliser leurs paires qui se trouvent au niveau des sites d’orpaillage sur les violences basées sur le genre à Kédougou.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal