Kédougou : La commune de Dindéfélo vers la création d’un comité de gestion de sa réserve naturelle communautaire (RNC)

Créée vers 2010, la gestion de la réserve naturelle communautaire de la commune de Dindéfélo battait de l’aile

après son plan de gestion avorté qui devrait renouveler et assurer sa bonne gestion entre 2012 et 2014. C’est convaincu de ce fait et que l’environnement étant une compétence transférée des collectivités territoriales que le Maire de ladite commune Kikala Diallo s’est engagé avec l’appui du service des eaux et forêt, des parcs nationaux et de l’Ard, à renouveler ledit plan afin de mettre en place un comité de gestion digne de ce nom.
Ceci, pour protéger les ressources naturelles et animales de la réserve.

C’est pourquoi, le maire a convié l’ensemble de la population pour échanger sur les règles de conduite afin de tendre vers une assemblée qui va décider du choix des personnes devant être dans le comité de gestion.
Le plan de gestion proposé a été concocté par les agents du service départemental des eaux et forêt de Kédougou représentés par leur chef, le Capitaine Camara. Après la validation dudit plan le Capitaine a ainsi laissé entendre que leur rôle est de les pousser à comprendre le document, à l’adopter afin de mieux respecter les règles de gestion de la réserve. Le Capitaine Camara a dans cette optique fait comprendre l’importance de la présence des ressources naturelles comme les pommes de lianes plus connues sous le nom de « madd » en wolof et des ressources animales comme les chimpanzés qui attirent une clientèle touristique très importante.
C’est dans ce sens qu’il est revenu sur l’importance des services techniques à leur côté.
« Les lois et les règles sont sur place. Donc, nous les accompagnons afin qu’ils soient en harmonie avec les textes comme le code de la chasse et le code forestier ainsi qu’ils puissent retenir ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas » a affirmé le technicien.

La rencontre a été présidée par l’adjoint au sous-préfet de Bandafassi Seydou Tounkara selon qui, Dindéfélo bénéficie d’une réserve extraordinaire qui ne peut profiter à la commune qu’avec l’implication des populations.
L’environnement étant une compétence transférée, M. Tounkara a salué l’initiative du maire Kikala Diallo de relancer la gestion de la réserve naturelle communautaire. À en croire l’adjoint au sous-préfet Dindéfélo manque de ressources et qu’avec une bonne gestion de sa réserve, la commune pourrait sortir de sa torpeur. Et pour entreprendre une gestion efficace de celle-ci, l’autorité les rassure de l’accompagnement des services techniques de l’Etat.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.